Grand projet : des déchèteries nouvelle génération

Publiée le 24 juillet 2017

108 000 tonnes, soit 239 kg/habitant. C’est la quantité de déchets collectés chaque année dans les 22 déchèteries de la Métropole, soit près de la moitié des déchets produits sur notre territoire. Un volume conséquent qui, couplé à une évolution des attentes des usagers et de la réglementation, nécessite aujourd’hui de revoir l’aménagement des déchèteries.

© Lucas Frangella/Grenoble-Alpes Métropole Les déchèteries de la métropole vont être peu à peu réaménagées.

Géré depuis 2006 par Grenoble-Alpes Métropole, le réseau des déchèteries de la métropole grenobloise est l’un des plus denses de France. Aujourd’hui, elles ont atteint leurs limites. D’accès parfois difficile, souvent saturées, elles ne permettent plus de réaliser un tri efficace, ni de répondre aux nouvelles normes environnementales et de sécurité.

Des déchèteries plus pratiques et plus agréables

La Métropole a donc engagé un important programme d’investissement jusqu’en 2021, qui concernera à terme plus de la moitié des déchèteries. Les objectifs sont multiples : améliorer l’accueil du public, agrandir certains sites pour faciliter la circulation, proposer davantage de bennes pour optimiser le tri, renforcer la surveillance et la sécurité…

La Métropole souhaite également proposer davantage de services aux usagers : zones de dépôts de déchets verts au sol afin de faciliter le déchargement, mise à disposition de compost et de broyat produits grâce aux déchets verts collectés, zones de réemploi…

Début des travaux en 2018

Les premières déchèteries concernées par ces évolutions seront celles de Saint-Martin-d’Hères/Gières pour le printemps 2018, puis en 2018-1019, Échirolles, Sassenage, Varces-Allières-et-Risset et Grenoble (Jacquard). Des réflexions sont en cours pour celle de Fontaine.

EN SAVOIR PLUS SUR CE PROJET