Transition énergétique : Schneider Electric inaugure un "laboratoire vivant", vitrine de ses technologies

Publiée le 17 juillet 2017

Il y a quelques jours, Schneider Electric (SE), spécialiste mondial de la gestion de l’énergie, inaugurait en présence de la ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation Frédérique Vidal, un nouveau bâtiment écologique baptisé "Technopole", vitrine des savoir-faire de l’entreprise.

DR Technopole est désormais le centre de R&D référent de l'activité Energy de Schneider Electric à l'échelle mondiale. Sa conception répond aux standards les plus élevés en matière d'efficacité énergétique.

5000 collaborateurs sur la seule région grenobloise

Avec 20 000 collaborateurs dispersés sur une centaine de sites en France, dont plus de 5000 personnes employées sur la seule région grenobloise (13 sites), le groupe Schneider Electric est un poids lourds et un acteur historique de la région. En 2016, l’entreprise lançait le projet "GreenOValley" visant à regrouper ses équipes locales sur cinq sites, dont deux nouveaux sur la Presqu’île. Objectifs : favoriser les collaborations internes et externes dans un environnement de travail exigeant, intégrer tous les savoir-faire du groupe dans des bâtiments à haute performance énergétique, et permettant de faire la démonstration de l’efficacité de ses technologies.

« Une entreprise citoyenne »

Guillaume Rossetti Le président de la Métropole, Christophe Ferrari.

Premier de ces deux nouveaux laboratoires vivants (truffés de capteurs, de compteurs, de contrôleurs, et d'objets connectés en tous genres afin de limiter les consommations d'énergie inutiles), Technopole a donc été inauguré mercredi dernier en présence de Frédérique Vidal, ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation, de Jean-Pascal Tricoire, directeur général de SE et de Christel Heydemann, présidente de SE France, ainsi que de nombreux élus comme le président de la Métropole, Christophe Ferrari, venu saluer « une entreprise citoyenne et vertueuse » pour la protection de notre environnement.

SE, partenaire du plan Air-Energie-Climat de la Métropole

S’imposant désormais comme le centre référent à l’échelle mondial de la Recherche et Développement (R&D) de l’activité Énergie de SE, Technopole accueille 1000 collaborateurs et marque un point d’étape décisif de l’avancée du projet "GreenOValley", avec une conception en matière d’efficacité énergétique répondant aux standards les plus élevés (ambition affichée : 45kWh/an/m2). En réduisant les déplacements de ses collaborateurs et en limitant l’empreinte carbone de son patrimoine immobilier, avec une réduction de 40% de sa consommation d’énergies comme de ses émissions de CO2 d’ici 2030, SE contribue de manière significative au plan Air-Énergie-Climat porté par la Métropole.

« Un avantage concurrentiel et un rayonnement remarquable »

« La France connaît de très profonds changements de ses filières, a expliqué Frédérique Vidal. Ce domaine de la gestion de l'énergie comporte donc un enjeu majeur, car il s'agit d'innover en repensant la ville, les entreprises et le quotidien. Et ce n’est pas un hasard que ce projet soit né à Grenoble, car un écosystème n’est efficace que si tout est à l’équilibre, et tout est réuni ici, avec la mise en synergie de la recherche, de l’université et de l’industrie. Ce Technopole dote aujourd'hui Grenoble d’un avantage concurrentiel et d’un rayonnement remarquable ».

Guillaume Rossetti La ministre Frédérique Vidal (au centre), a expliqué que "le domaine de la gestion de l'énergie comportait un enjeu majeur pour la France", ajoutant qu'avec ce nouvel équipement Grenoble était "très bien placée".

Localisation


28, rue Henri Tarze