Aménagement : À Varces, un nouveau pont sur le Lavanchon

Publiée le 6 juillet 2017

Totalement fermé à la circulation depuis mai 2016, pour cause de dégradation importante, le pont du Lavanchon, à Varces-Allières-et-Risset, est en cours de reconstruction. La pose du nouveau tablier a eu lieu la semaine dernière. Réouverture prévue avant le mois d'août.

C’est bel et bien un nouveau pont qui est en train d’être aménagé par la Métropole sur le ruisseau du Lavanchon, rue du Champ-Nigat, à Varces-Allières-et-Risset. De l’ancien ouvrage, dont les origines sont incertaines, n’auront été conservées que les “culées” (parties situées sur les deux rives, destinées à supporter le poids d'un tablier), les autres parties étant trop endommagées pour être récupérées.

Jeudi dernier, c’est à une phase décisive du chantier qu’il a été donné d’assister : la pose, par une grue mobile de 30 tonnes, du tablier, c’est-à-dire la partie accueillant le trafic.

Reste encore à installer les garde-corps, à réaliser l’étanchéité, puis à finaliser les travaux de revêtement. Une fois ces opérations terminées, la Métropole souhaite pouvoir rouvrir l’ouvrage avant la fin du mois de juillet, soit plus d’un mois avant la date initialement prévue (4 septembre, jour de la rentrée des classes).

 

Un pont pour les collégiens… et les remorques agricoles

Une bonne nouvelle pour les habitants puisque ce pont est emprunté par des engins agricoles qui œuvrent dans la plaine de Reymure, en particulier en période de récolte du foin, et que l’ouvrage permet de connecter des quartiers de la commune (environ 1500 habitants) avec le groupe scolaire des Poussous et le collège Jules Verne de Varces-Allières-et-Risset.

Sans ce pont, c’est en effet un détour de quelques kilomètres qui s’impose à ces usagers, quand bien même une petite passerelle piétonne adjacente a été maintenue depuis la fermeture définitive de l’ouvrage en mai 2016.

Le nouveau pont du Lavanchon a donc été entièrement repensé et conçu pour répondre aux usages des habitants : passage d’écoliers et de collégiens à vélo, de voitures individuelles et de remorques agricoles.

Le chantier a débuté au mois juin, en cohérence avec les procédures relatives à la Loi sur l’eau, lesquelles nécessitent notamment de réaliser de tels travaux durant la période basse du ruisseau et de démontrer l’absence de pollution sur le cours d’eau lors du chantier.

C’est donc un pont totalement refait à neuf que les habitants pourront emprunter très bientôt. Il sera même légèrement plus large que le précédent et plus sûr, accueillant une nouvelle piste cyclable de 2 mètres de large, séparée de la chaussée routière par un boudin de béton (une “écluse”), qui pourra être franchi sans dommages par les remorques agricoles et les véhicules les plus volumineux, tout en incitant à l’apaisement de la circulation.

Enfin, de part et d’autre du pont, la Métropole, en lien étroit avec la commune, complètera prochainement l’équipement des voies (route du Lavanchon et rue du Champ-Nigat), en procédant à divers aménagements permettant de sécuriser les cheminements cyclables et piétons (marquages au sol, potelets en bois…). Des opérations de gros entretien et de renouvellement sont également en préparation.


 

Grenoble-Alpes Métropole et la compétence Voirie

Depuis le 1er janvier 2015, Grenoble-Alpes Métropole assure la création, l’aménagement et l’entretien des voiries et espaces publics sur les 49 communes du territoire (chaussées, trottoirs, mobiliers urbains, signalétiques, ouvrages d’arts…). La Loi portant Nouvelle organisation territoriale de la République lui a également transféré, depuis le 1er janvier 2017, la gestion de 442 km de voiries départementales situées dans le périmètre métropolitain.