Finances : le budget 2020 de la Métropole est adopté

Publiée le 10 février 2020

Vendredi 7 février, les élus métropolitains ont approuvé le budget 2020, qui s’articule autour de trois axes : la transition énergétique et écologique, l’attractivité territoriale et le développement économique, la cohésion sociale et territoriale.

Vue de la Métropoel grenobloise à partir de la Bastille

Ce budget 2020 s’établit à 740 millions d’euros – dont 232 M€ en dépenses d’investissement (hors dette : 85 M€) et 423 M€ en dépenses de fonctionnement.

Dans quels domaines la Métropole investit-elle ?

La transition énergétique et écologique du territoire est le principal axe du budget d’investissement 2020 (il représente 75% des investissements), avec comme objectifs l’amélioration de la qualité de l’air, la réduction des consommations énergétiques, le développement de la production d’énergie renouvelable et la préservation de la biodiversité. Il prévoit notamment les actions suivantes :

  • la généralisation de la collecte des déchets alimentaires
  • la poursuite du soutien à la réhabilitation énergétique des logements du territoire
  • la création d'une plateforme de « sur-tri »
  • la participation au SMMAG pour le développement des transports en commun et des offres de mobilité proposant des solutions alternatives à l'autosolisme
  • l'accompagnement à la transition des véhicules de livraison
  • l'aménagement du réseau Chronovélo
  • la reconstruction de nouvelles déchèteries
  • l'entretien du réseau d'eau et d'assainissement
  • le soutien au développement des réseaux de chaleur

Parmi les principales actions soutenues en 2020 dans les cadre des axes « attractivité territoriale et développement économique » et « cohésion sociale et territoriale du territoire » figurent par ailleurs :

  • la modernisation d’Alpexpo
  • la réalisation d’un Centre de sciences
  • le soutien aux filières économiques, à l’éducation et à la recherche (dont le programme Nano 2022)
  • la participation à la construction et la rénovation de logements sociaux
  • la poursuite du chantier 480/Rondeau
  • la prévention des inondations du Drac
  • l’entretien et la rénovation des ouvrages d’art
  • l’entretien et la rénovation de la voirie
  • la poursuite du programme « Cœurs de Villes, Cœurs de Métropole » dans les communes
  • le renouvellement urbain (dont le programme ANRU 2)
  • l’aménagement d’espaces économiques destinés à l’accueil des entreprises
  • l’entretien et la réparation des ouvrages d’art
  • la poursuite des grandes opérations d’aménagement (Grandalpe, Cadran solaire…)

En savoir plus