Une Zone à faibles émissions dans 27 communes

Publiée le 30 janvier 2020

Afin d’améliorer la qualité de l’air dans l’agglomération grenobloise et contribuer à la transition énergétique des véhicules, Grenoble-Alpes Métropole met en oeuvre une Zone à faibles émissions (ZFE) pour les véhicules utilitaires et poids lourds sur 27 communes de son territoire.

Afin d’améliorer la qualité de l’air dans l’agglomération grenobloise et contribuer à la transition énergétique des véhicules, Grenoble-Alpes Métropole met en oeuvre d’une Zone à faibles émissions (ZFE) pour les véhicules utilitaires et poids lourds sur 2

Dans la métropole grenobloise, le transport de marchandises constitue une source importante de pollution de l’air. Il pèse ainsi pour 33 % des particules fines (PM10) et 48% des oxydes d’azote (NOx) émis par le secteur des transports.

La ZFE : une tendance nationale

Afin d’améliorer la qualité de l’air, au bénéfice de la santé des habitants et de l’attractivité du territoire, la Métropole et 14 autres agglomérations françaises se sont engagées en octobre 2018, au travers d’un Pacte avec l’État, à mettre en place une Zone à faibles émissions (ZFE).

L’État s’engageant de son côté à faciliter la mise en oeuvre de telles zones, ainsi que les actions en faveur de la qualité de l’air, à l’image de voies de circulation dédiées aux transports en commun ou au covoiturage.

17 communes supplémentaires

Le 2 mai 2019, Grenoble-Alpes Métropole avait instauré sur 10 communes une ZFE. Cette ZFE est depuis le 2 février élargie à 17 communes supplémentaires, soit un total de 27 communes métropolitaines.

Une limitation progressive en fonction de la pollution des véhicules

Elle concerne les véhicules utilitaires légers et poids lourds. Dans cette zone, seuls les véhicules à faibles émissions seront autorisés à horizon 2025. Et la mise en oeuvre des limitations d'accès est progressive : interdiction des Certificats de Qualité de l’Air 5 (CQA) en 2019, des CQA 4 en 2020, des CQA 3 en 2022 et des CQA 2 en 2025.

Des aides pour les professionnels

Afin d’aider les professionnels à s’adapter, la Métropole propose des aides à l’achat et à la location de véhicules à faibles émissions (GNV, GPL, électrique, hydrogène…) pouvant aller jusqu’à 18 000 € (voir plus loin).

Développer des stations de recharge innovantes

Parallèlement, la collectivité s’attache avec des partenaires privés et publics, à développer des stations de recharge proposant ces énergies alternatives, à organiser une logistique urbaine durable, et à mettre en place des solutions d’information et de conseil aux professionnels et aux acteurs concernés pour les guider dans leurs choix.

Améliorer la qualité de l'air

Le périmètre retenu par la ZFE accueille 90% des habitants et 95% des emplois de la Métropole. La démarche de la ZFE contribuera ainsi à améliorer significativement la qualité de l’air. Après quelques années de fonctionnement seulement, elle devrait permettre d’obtenir des améliorations sensibles qui participeront à améliorer la santé et la qualité de vie des métropolitains, tout en bonifiant l’image du territoire et par conséquent, sa compétitivité économique.

Des contrôles réguliers

Une trentaine d’opérations de contrôle pédagogique ont déjà été menées en lien avec les communes en juillet et en septembre 2019. Des opérations de contrôle sanction ont débuté en octobre 2019 et se sont poursuivies en janvier 2020. Pour se procurer un Certificat Qualité de l'Air : www.certificat-air.gouv.fr coût : 3,62€ (envoi postal inclus)

Comment bénéficier des aides financières ?

Pour bénéficier des aides, il suffit de remplir et envoyer le dossier de demande de subvention téléchargeable sur lametro.fr/zfe accompagné d’un devis ou d’un contrat de location ou d’une facture de moins de 6 mois. Contact et dépôt de dossier, contactez le 04 57 38 50 39 ou écrire à commerce.artisanat@lametro.fr. Pour bénéficier du conseil gratuit et individualisé en transition énergétique de véhicule, contactez la Métropole via le formulaire présent sur la page : lametro.fr/aideachat .Pour toutes questions sur la Zone à faibles émissions et les aides : lametro.fr/zfe