Solidarité entre territoires : le Trièves, la Métropole et l’Isère renforcent leurs coopérations

Publiée le 10 janvier 2020

Grenoble-Alpes Métropole, la Communauté de communes du Trièves et le Département de l’Isère ont signé jeudi 9 janvier 2020 le Contrat de réciprocité pour une alliance des territoires. En signant cet accord, les trois collectivités s’engagent à renforcer leurs coopérations en matière de tourisme, de mobilités, de traitement des déchets, de gestion forestière, de développement économique, d’eau, d'agriculture et d'alimentation.

Vue sur le territoire du Trièves
Vue sur le territoire du Trièves : ©Breteau

Démarches récentes au niveau national, les Contrats de réciprocité ont pour finalité de renforcer les coopérations entre un territoire urbain et les territoires qui l’environnent, en tirant parti des complémentarités entre tous et au bénéfice de chacun.

Favoriser la transition écologique

Dès 2018, les élus du Trièves et de la Métropole grenobloise ont souhaité s’engager dans une démarche volontaire de renforcement de leur coopération. Les deux territoires ont développé historiquement de nombreuses interactions et souhaitent aujourd’hui aller plus loin, pour agir ensemble au service notamment de la transition écologique et énergétique. Le Département de l’Isère a souhaité accompagner ce renforcement des coopérations.

Signature du Contrat de réciprocité entre Grenoble-Alpes Métropole, la Communauté de communes du Trièves et le Département de l’Isère jeudi 9 janvier 2020.
En mai 2019, cette démarche partenariale a connu une première formalisation à travers la signature d’un protocole d’accord. Cette étape concluante a convaincu les parties prenantes de l’intérêt de formaliser davantage cette coopération et de l’inscrire dans le temps, en s’appuyant sur un véritable engagement concrétisé par un contrat de réciprocité.

En signant ensemble cet accord, c’est désormais une nouvelle ère de coopération entre les territoires ruraux et urbains qui s’instaure dans la grande région grenobloise. Un accord gagnant-gagnant entre ville et campagne.

Au-delà des collectivités partenaires, un des enjeux du contrat de réciprocité réside dans l’implication progressive d’autres acteurs publics ou privés des territoires concernés : c’est du développement des interactions entre les acteurs locaux que dépendra la richesse de la coopération territoriale et la qualité du contrat de réciprocité dans la durée.

7 thématiques de coopération

L’amélioration des déplacements entre les territoires urbains et ruraux est un enjeu de premier plan. La coopération s’attachera ainsi à encourager des usages alternatifs à la voiture individuelle comme le covoiturage, et à développer l’intermodalité, notamment avec le réseau ferroviaire. Elle portera aussi, à l’initiative du Département de l’Isère, sur la modernisation et la sécurisation de la RD1075, qui relie le Trièves à la métropole grenobloise. Les trois collectivités poursuivront leur mobilisation pour le maintien de la ligne Grenoble-Gap.

En matière de gestion des déchets, la coopération porte sur la construction d’un nouveau centre de tri et d’une unité d’incinération et de valorisation énergétique qui bénéficiera à la Métropole grenobloise et à 6 collectivités voisines, dont le Trièves.

Côté tourisme, outre des actions de promotion ou de ventes de produits croisées, les territoires travaillent à la conception d’offres touristiques combinées, dans des domaines tels que l’éco-tourisme et le tourisme d’affaires ainsi qu’au développement de projets autour de la pratique du vélo (VTT, vélo électrique…).

Sans oublier le soutien à l’agriculture et l’alimentation qui vise notamment à valoriser les produits locaux et à soutenir le développement de l’agriculture biologique ainsi que l’adaptation des filières bois dans un contexte de changement climatique et dans une perspective de transition énergétique, la gestion de l’eau et le renforcement des filières économiques communes, notamment dans les domaines des sports de pleine nature, de la restauration et des circuits courts.