Un nouveau syndicat des transports pour se déplacer plus simplement

Publiée le 7 novembre 2019

Le 1er janvier 2020, le SMTC deviendra le Syndicat mixte des mobilités de l’aire grenobloise (SMMAG) permettant d’organiser les transports à l’échelle de la grande région grenobloise.

La ligne C1 sera étendue jusqu'à Montobonnot-Saint-Martin en 2020.
La ligne C1 sera étendue jusqu'à Montobonnot-Saint-Martin en 2020. : Grenoble-Alpes Métropole
La ligne C1 sera étendue jusqu'à Montobonnot-Saint-Martin en 2020.

Chaque jour des centaines de milliers de personnes traversent la région grenobloise. Pour travailler, faire leurs achats, retrouver leurs amis ou leurs familles, faire du sport, voir un concert ou une exposition… Ils se déplacent en voiture, en bus, en tram, en train, à vélos ou à pied. Ils vont de Voiron à Grenoble, de Vizille jusqu’à Crolles. Ces usages quotidiens ne s’arrêtent pas aux limites administratives des collectivités locales et nécessitent, par conséquent, d'adapter la réflexion sur les mobilités à la bonne échelle.

Voilà pourquoi la Métropole grenobloise, le Département de l’Isère, la communauté d’agglomération du Pays Voironnais et la communauté de communes du Grévisaudan ont décidé de s’associer pour créer le Syndicat mixte des mobilités de l’aire grenobloise (SMMAG). Avec un objectif : organiser les transports à l’échelle de la grande région grenobloise. « Ce qui est à l’œuvre ici, c’est la notion de coopération entre nos territoires afin de pouvoir se déplacer de la façon la plus simple possible », a confirmé le président de Grenoble-Alpes Métropole.

Voir l'image en grand
Grenoble-Alpes Métropole/Lucas Frangella
Aux quatre « membres fondateurs » s’ajouteront, dans les années à venir, d’autres collectivités locales : la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Bièvre Isère, Bièvre Est, Cœur de Chartreuse, Saint-Marcellin Vercors Isère, Massif du Vercors, Trièves, Matheysine et Oisans. « La démarche est ouverte, a souligné le président de la communauté de communes du Grésivaudan. Elle est ouverte dans le périmètre géographique et elle est ouverte dans le calendrier : chacun vient quand il est prêt ».

Un titre de transport unique

Le SMMAG remplacera le 1er janvier 2020 le Syndicat mixte des transports en commun (SMTC). La nouvelle structure proposera, dès l’année prochaine, de nouveaux services : la création du Pass Mobilité permettant de voyager avec un seul et même titre pour tous les usages (bus, tram, trains...), l’extension de la ligne C1 (Grenoble-Meylan) jusqu’à Montbonnot-Saint-Martin, la mise en place du service public du covoiturage et le lancement d’études à l’échelle de la grande région grenobloise comme la grande enquête mobilités.

« Chaque jour, environ 240 000 personnes prennent le tramway et chaque jour, autant de personnes prennent la voiture. C’est pour ces personnes qui dépendent de la voiture que nous faisons ce pas historique », a déclaré le président du SMTC. « Ce grand syndicat n’est pas fait pour les collectivités locales mais bien pour les usagers », a insisté à son tour le vice-président du Département de l’Isère.