Champ-sur-Drac : la Métropole soutient l’aménagement et le développement de la commune

Publiée le 27 septembre 2019

Ce jeudi, le Président de la Métropole s’est rendu dans la commune de Champ-sur-Drac en compagnie du Maire et du Vice-Président de la Métropole délégué aux espaces publics et à la voirie, pour constater l’avancée du projet d’aménagement des voiries et trottoirs dans le cadre de la construction du nouveau quartier le Grand Verger.

Ce jeudi, le président de la Métropole s’est rendu sur la petite commune de Champ-sur-Drac en compagnie du maire Francis Dietrich pour constater l’avancée du projet d’aménagement des voiries et trottoirs dans le cadre de la construction du nouveau quartie

Depuis 2015, La Métropole est responsable de l'ensemble des routes et voies de déplacements des 49 communes de son territoire. C’est dans ce cadre et pour accompagner l’urbanisation de la commune qu’elle travaille actuellement à l’aménagement du chemin du Boutey et de la rue Marcel-Paul, deux voies qui entourent ce nouveau quartier de 86 logements inauguré récemment au sud de la commune de Champ-sur-Drac, au pied du contrefort de Belledonne.

Chaussée, aire de tri, et abris bus

Les travaux ont débuté en septembre et se termineront à la fin du mois d’octobre. Ils consistent principalement à rénover les chaussées, déplacer l’aire de tri volontaire et refaire les arrêts de bus. Au total, 350 000 euros HT sont investis par la Métropole. De son côté, la commune prend en charge le renouvellement de l’éclairage public ainsi que l’enfouissement des réseaux secs et l’aménagement d’une placette et d’un parc public.

Ces travaux font suite à d’autres rénovations antérieures d’importance, réalisées par la Métropole en 2019 sur la route de Saint-Georges, l’une des routes les plus fréquentées du village avec 10 000 passages par jour, ainsi que sur l’avenue du Pavillon. Sur la première, il s’agissait de sécuriser et d’améliorer l’entrée de ville depuis le pont de Champ-sur-Drac tandis que les aménagements de l’avenue du Pavillon ont permis de sécuriser la circulation des piétons et d’abaisser la vitesse de circulation. 360 000 euros ont été investis par la Métropole, la commune et le SMTC pour ces aménagements.

« Je salue la dynamique de construction de logements engagée par la commune ces dernières années », a expliqué sur place le Président de la Métropole. « La construction de logements est une nécessité de tout temps, et la Métropole est évidemment présente pour accompagner, faciliter ces constructions tout comme les aménagements associés et les services publics essentiels en la matière, qu’il s’agisse de la collecte des déchets, de l’aménagement de l’espace public, ou encore de la desserte de tels logements ».