Cœurs de village / Cœurs de Métropole : bientôt une place flambant neuve à Corenc

Publiée le 19 août 2019

Après la rénovation du chemin Saint-Bruno à Corenc, le projet Cœurs de ville/Cœurs de Métropole s’attaque à celle de la place du village où se situe une école, une bibliothèque, une église et l’unique épicerie du bourg.

Après la rénovation du chemin Saint-Bruno à Corenc, le projet Cœurs de ville/Cœurs de Métropole s’attaque à celle de la place du village où se situe une école, une bibliothèque, une église et l’unique épicerie du bourg.

Depuis le mois de mai dernier, des travaux ont été engagés par la Métropole et la municipalité de Corenc pour sécuriser la route de Chartreuse en amont et en aval du village et pour restaurer la place centrale vieillissante du bourg qui ne jouait plus son rôle d’espace convivial, de partage et d’animations.

Ce lundi, le président de la Métropole, Christophe Ferrari, a donc réalisé une visite du chantier en cours, accompagné par le maire de Corenc, Jean-Damien Mermillod-Blondin. « On est très contents de notre collaboration avec la Métropole et du travail des entreprises qui tiennent leur calendrier », s’est exprimé le maire sur place. « On est en train de sécuriser les lieux et de réhabiliter totalement notre place de village qui va devenir un lieu de vie festif et de rencontres ! »

Sécuriser la route de Chartreuse

Avec l'aménagement de plateaux piétons, l’élargissement et la création de trottoirs, la route de Chartreuse connaît donc actuellement des travaux importants de sécurisation qui doivent permettre de restituer des cheminements piétons adjacents et de sécuriser les piétons en réduisant la vitesse des véhicules. De la même façon, ces travaux devront répondre aux enjeux de continuités piétonnes nécessaires pour rejoindre de manière sécurisée les arrêts de bus.

Une place à la fois esthétique et conviviale

Alors que la place Moch (nom de la place du village, Ndlr) autour de laquelle gravitent une école, une bibliothèque, une supérette et une église, n’était autrefois qu’un parking mal organisé réalisé à partir d’un simple enrobé, la volonté a été de recréer une véritable place de village aussi esthétique que favorisant la convivialité.

Le revêtement des sols est en passe d'être entièrement rénové en remplaçant l’ancien enrobé par du béton désactivé noir et blanc très qualitatif. La circulation et les places de stationnement ont aussi été réorganisées : l’espace central de la place a été entièrement libéré ce qui permet de dégager un parvis conséquent pour l’école et pour d’éventuelles manifestations. Enfin, pour contrebalancer l’aspect très minéral de la place, de nombreux arbres vont être plantés. Ils permettront de limiter les fortes températures (îlots de chaleur). Un système de récupération des eaux de pluies a aussi été créé.

Du mobilier, des arbres et du charme

Pour rendre la place commode aux visiteurs, du mobilier en fer et en bois sera installé, des arceaux à vélos seront posés et l’éclairage sera rénové. La conservation et la restauration de la fontaine, alimentée par une source locale, ne manquera pas d’ajouter un charme certain au lieu.

Par ailleurs, le chemin Freyne qui part de la place et passe devant la salle communale du village est en train d'être rénové via un nouvel enrobé et le chemin des Pierres a fait l’objet d’un redressement et accueille désormais un parking flambant neuf.

D'ici la fin des travaux (fin octobre/début novembre) l’ensemble des lieux sera mis en zone bleue et en zone de rencontres afin de favoriser des rotations rapides et de sécuriser les piétons. Les quais des bus deviendront accessibles aux Personnes à mobilité réduite (PMR).

« Cela faisait trois ans que nous travaillions sur ce projet », a de son côté commenté le président Christophe Ferrari. « Nous avions une vraie volonté de transformer cette place qui n’était plus aux normes actuelles et qui ne mettait pas assez en valeur le commerce de proximité. Je suis très heureux que les cœurs de bourgs comme celui-ci se transforment dans notre territoire, c’est là où l’on voit que la Métropole a du sens, l’interaction communes/Métropole a très bien fonctionné ».