Aménagement : un nouveau carrefour à Etamat et une nouvelle compétence pour la Métropole

Publiée le 23 mai 2017

Les travaux du nouveau carrefour, situé entre l’avenue San Marino et les rues des Abattoirs et de La Biolle à Saint-Égrève, officialisent le transfert de compétence de la voirie du Département vers la Métropole.

©Grenoble-Alpes Métropole/Mickael Penverne Le réaménagement de ce carrefour permet de sécuriser les piétons et cyclistes.

Desservant l'hypermarché Carrefour, le parc commercial CAP 38 et la ZAC Etamat, ce croisement est emprunté chaque jour par 33 000 véhicules, poids-lourds compris. Un nouveau carrefour était donc nécessaire pour permettre l'écoulement de ce trafic routier et assurer la sécurité de tous les usagers, en particulier les piétons et les cyclistes.

Démarré en juin 2016, le chantier a duré huit mois. Les travaux les plus importants ont été réalisés de nuit pour ne pas empêcher l'activité économique. Le nouveau croisement ressemble à une "place carrée" dotée de feux tricolores pour réguler le trafic routier, de pistes cyclables et de larges trottoirs.

Le chantier a coûté deux millions d'euros, financés par le Conseil départemental, la Métropole, le SMTC, la commune de Saint-Égrève et Isère Aménagement. Mis en service en mars, il a été inauguré lundi par Christophe Ferrari, président de Grenoble-Alpes Métropole, Catherine Kamowski, maire de Saint-Égrève, et Jean-Pierre Barbier, président du Conseil départemental.

« Autant d'élus pour inaugurer un simple rond-point ? C'est vrai que cela fait un peu caricatural », s'est amusé Christophe Ferrari. Il faut dire que l'aménagement de ce carrefour est important à plus d'un titre.

Faire aussi bien, voire mieux

D'abord, parce qu'il va « renforcer l'attractivité de cette partie de Saint-Égrève qui est aussi la porte d'entrée de la Métropole, a souligné Catherine Kamowski. Derrière, ce qui est en jeu, c'est l'activité commerciale et donc le développement économique ». Ensuite, parce que ce chantier s'est déroulé pendant le transfert de la compétence de la voirie du Département vers la Métropole, prévu par la loi NOTRe du 7 août 2015¹.

« Nous aurions pu dire avant de lancer les travaux : puisque le transfert de compétence aura lieu dans six mois, nous ne ferons pas ce carrefour. Mais nous avons choisi de privilégier l'intérêt général, le bien commun », a indiqué Jean-Pierre Barbier. Le Conseil départemental a donc assuré, comme prévu, la majeure partie du financement et la maîtrise d'ouvrage du chantier.

Au même moment, la Métropole a récupéré la gestion de plus de 440 km de routes départementales sur son territoire. « Ce transfert de compétence, qui s'est fait en bonne intelligence, est un nouveau pas, un nouveau tournant pour la Métropole, a déclaré Christophe Ferrari. L'enjeu désormais est de maintenir et d'améliorer, si c'est possible, le service offert aux usagers. Le défi est grand, compte tenu de la qualité du travail des agents départementaux ».

¹ Loi portant sur la Nouvelle Organisation Territoriale de la République

Localisation

Carrefour Estamat - Saint-Égrève
avenue de San Marino, Saint-Égrève