Emploi : la Métropole candidate à l’expérimentation « Territoire Zéro Chômeur de Longue Durée »

Publiée le 12 juillet 2019

À la suite d’une première expérimentation nationale menée dans dix territoires et visant à résorber le chômage de longue durée, la Métropole grenobloise se mobilise aux côtés de tous les acteurs concernés afin que la démarche soit étendue à d’autres territoires. Elle souhaite dans un premier temps l’expérimenter à Échirolles puis dans d’autres communes métropolitaines volontaires.

Selon les chiffres* publiés par l’Insee au premier trimestre 2019, la France compte 2,4 millions de chômeurs. Parmi eux, près d’un million de personnes cherchent un emploi depuis un an ou plus et sont considérés comme des chômeurs de longue durée. Un phénomène qui a de graves conséquences sur leur pouvoir d’achat, leurs relations sociales et leur état psychologique.

Initié par l’association ATD Quart Monde, le projet « Territoire Zéro Chômeur de Longue Durée » veut démontrer qu’il est possible, à l’échelle de petits territoires et sans surcoût significatif pour la collectivité, de proposer à tout chômeur de longue durée un emploi en contrat à durée indéterminé (CDI) au SMIC, à temps choisi et adapté à leurs compétences.

Comment ? En réaffectant à la création d'emplois une partie de ce que coûte le chômage. En clair, des emplois sont financés grâce aux allocations chômage et aux prestations sociales qui sont versées lors d’une période de chômage de longue durée. Pour développer ces emplois, le projet s’appuie sur la création d’une entreprise conventionnée à but d’emploi (EBE) dans les territoires concernés. Celle-ci développera, à partir des compétences et des souhaits des personnes intéressées, des activités utiles au territoire et non concurrentes des emplois existants.

Ces activités peuvent aussi bien concerner les métiers du bâtiment, de l’environnement et de l’alimentation (réparation, embellissement, recyclage de déchets, légumerie…) que du service à la personne et aux entreprises (aide aux devoirs, couture, conciergerie, blanchisserie…) comme c’est le cas dans le quartier Saint-Jean à Villeurbanne qui expérimente le projet.

« C’est un enjeu considérable pour la Métropole que d’obtenir cette expérimentation sur son territoire. Il ne s’agit pas d’un dispositif de plus qui viendrait s’ajouter aux autres mais bien d'une approche nouvelle qui vise à aller encore plus loin dans la résorption du chômage de longue durée » précise le président de la Métropole Christophe Ferrari.

600 CDI créés dans les dix territoires d’expérimentation

Une première loi d’expérimentation votée en 2016 a permis à dix territoires de tester la démarche. Depuis, 600 CDI ont déjà été créés. Des résultats encourageants qui confortent la volonté de nombreux autres territoires – dont la Métropole grenobloise - de s’engager dans ce processus innovant et prometteur.

Pour cela, le vote d’une nouvelle loi – promise par l’État dans le cadre de son plan pauvreté - est attendue afin d’étendre cette expérimentation à d’autres territoires intéressés. Dans cette perspective, la Métropole prépare activement sa candidature, soutenue par de nombreux partenaires : institutionnels, associatifs et mécènes.

Voir l'image en grand
Michel Desvignes, responsable ATD Quart Monde Grenoble, Jean-Claude Bizec, maire de Vizille, Jérôme Rubes, vice-président de la Métropole en charge de l’emploi, Christophe Ferrari, président de Grenoble-Alpes Métropole, Pascal Clouaire, adjoint au maire de Grenoble et Sylvette Rochas, adjointe au maire d’Echirolles.
Cinq communes métropolitaines ont ainsi manifesté leur intérêt pour la démarche : Echirolles, Grenoble, Pont-de-Claix, Saint-Martin d’Hères et Vizille. Au regard des critères requis par la loi, des enjeux en termes de lutte contre le chômage, du potentiel d’activités à créer… la Métropole a validé le choix du quartier « Echirolles Ouest » - regroupant la Luire et la Viscose et totalisant 337 demandeurs d’emploi de longue durée - comme premier territoire candidat.

L’objectif étant de créer une dynamique territoriale bénéficiant par la suite à l’ensemble du territoire métropolitain.

En attendant, l’association « Territoires zéro chômeur de longue durée », ATD Quart Monde, les élus des territoires intéressés, les partenaires du projet… se mobilisent activement et lance un appel au gouvernement pour que la nouvelle loi aboutisse rapidement. À suivre.

 


* Source : Chiffres Insee mesurés selon la définition du Bureau international du travail (BIT) https://www.insee.fr/fr/statistiques/4136766#titre-bloc-4