Mondial 2019 : l’Allemagne se qualifie pour les quarts et élimine le Nigéria

Publiée le 23 juin 2019

Avec 2 fois plus de possessions de balles, 2 fois plus de tirs cadrés, 2 fois plus de passes et près de 3 fois plus de corners obtenus, l’Allemagne n’a laissé que peu de chances aux Nigérianes battues 3 à 0 hier après-midi au stade des Alpes.

Même si les chiffres parlent d’eux-mêmes, on ne peut pas dire, d’un côté comme de l’autre, que nous ayons assisté hier à une rencontre impressionnante en termes de tactique, de précision ou tout simplement de prise d’autorité. Sur 13 tirs de l’Allemagne, seuls 4 ont été cadrés tandis que les Super Falcons tiraient 8 fois pour n'en cadrer que 2.

Durant la première moitié de la première mi-temps, les deux équipes semblaient jouer la prudence et ne parvenaient pas à se démarquer malgré quelques bonnes tentatives de la Mannschaft plusieurs fois repoussées en corner de la tête par la défense nigériane.

2 buts à la 27e minute

Il aura fallu que les olas se déchaînent pour qu’Alexandra Popp, à la 21e minute, marque enfin de la tête le premier but allemand sur un corner, doublé 6 minutes plus tard d'un penalty transformé par Sara Däbritz après une faute d’Evelyn Nwabuoku sur Lina Magull. Dans l’un et l’autre cas, il fut nécessaire à l’arbitre de faire appelle à la vidéo, nécessité ralentissant d’autant le jeu.

Malgré des occasions jusque dans la dernière minute de la première mi-temps, les Nigérianes n'allaient pas parvenir à contrarier l’élan des Allemandes qui enregistraient 2 buts à 0.

Faux espoir

La deuxième mi-temps allait continuer d’offrir aux spectateurs un faux rythme pour tout dire assez soporifique, malgré ce faux espoir des Nigérianes qui, à la 50e minute, faillirent inscrire leur premier but de la rencontre, lequel aurait sans doute su leur redonner le sens du combat : après un centre parfaitement maitrisé de Rasheedat Ajibade, la capitaine nigériane, Désiré Oparanozie, parvenue juste devant la gardienne adverse en glissant de tout son long le pied en avant, manqua de quelques centimètres pour conduire le ballon au fond du filet allemand.

La Mannschaft à l'affût

Il fallut attendre la 82e minute pour que la Mannschaft, profitant d’un ballon intercepté dans la défense - mais surtout de la confusion et de la démobilisation générale après un temps de pause interminable dû à une blessure - marque son 3e et dernier but.

C’est ainsi que l’Allemagne, double tenante du titre (2003 et 2007) éliminait du mondial les Nigérianes, championnes d’Afrique 2019, et s’envolaient pour les quarts de finale où elles rencontreront le vainqueur de Suède-Canada.

18 000 supporteurs dans un stade radieux

Malgré un match en demi teinte donc, les conditions de la fête étaient néanmoins réunies ! Quelque 18 000 supporteurs s’étaient massés dans un stade des Alpes radieux pour profiter de la dernière rencontre grenobloise de ce mondial.