Une nouvelle voie verte entre Gières et Domène

Publiée le 20 juin 2019

Une liaison cyclable de trois kilomètres a été aménagée pour relier le centre de la Métropole aux portes du Grésivaudan.

©Grenoble-Alpes Métropole / Lucas Frangella
Ces trois kilomètres de voie verte offre un panorama exceptionnel sur l'ensemble de la vallée de l'Isère.

C’est fait : la Métropole grenobloise et la vallée du Grésivaudan sont désormais connectées. Une connexion à vélos. Une nouvelle voie cyclable vient en effet d’être inaugurée entre Gières et Domène, en présence de Pierre Verri, maire de Gières, Cédric Garcin, maire de Murianette, Chrystel Bayon, maire de Domène, Dominique Flandin-Granget, vice-présidente en charge des transport de la Communauté de commune du Grésivaudan, et Yann Mongaburu, président du SMTC et vice-président de la Métropole délégué aux déplacements.

Longue de trois kilomètres (pour trois mètres de large), cette « voie verte » est réservés aux cyclistes et aux piétons. Ce nouveau tronçon doit permettre d’améliorer la desserte du Bois français, la zone d’activité de Domène où sont installées plus de 150 entreprises et au-delà, la vallée du Grésivaudan. Grâce à cette nouvelle portion de voie verte, les cyclistes évitent désormais les chemins de terre et de graviers, tout en profitant pleinement des berges de l’Isère.

Chaque jour, environ 650 d'entre eux empruntent ce parcours, pour le plaisir de la balade ou pour se rendre au travail. L’ouverture de ce nouveau tronçon devrait attirer de nouveaux usagers : 200 cyclistes supplémentaires y sont attendus quotidiennement. « Cela va dans le bons sens, confirme Pascal Jarrige, président du comité départemental de cyclotourisme. Bon, le week-end c’est forcément très fréquenté mais le matin en semaine, par contre, il y a moins de monde. C’est nickel ».

La pratique cyclable en progression

Voir l'image en grand
Grenoble-Alpes Métropole
« C’est le genre de projet qui ne marche qu’à la condition d’une coopération réussie entre la Métropole et les communes, a rappelé Christophe Ferrari, président de Grenoble-Alpes Métropole lors de l'inauguration. Nous sommes ici dans le cadre de l’aménagement du territoire au sens large et l’on voit, à cette occasion, que toutes les communes se saisissent de ce sujet : celui du développement de la pratique du vélo. Parce que celui-ci n’est pas qu’un fait grenoblois, c’est aussi un fait métropolitain ».

Entre le développement de la flotte Métrovélo, le déploiement de parcs et de box de stationnement, la pose de centaines d’arceaux chaque année sur l’espace public, et l’aménagement du réseau Chronovélo (soit 40 kms de voies traversant l’agglomération du Nord au Sud, d’Est en Ouest), la Métropole consacre environ 15 millions d’euros aux déplacements cyclables. Depuis 2009, la pratique cyclable a augmenté de 30% sur le territoire.