Renouvellement urbain : les trois tours Mistral réhabilitées

Publiée le 17 juin 2019

Elles dominent le quartier du haut de leurs 17 étages. Les trois tours Mistral sur l’avenue Rhin-et-Danube à Grenoble viennent d’être entièrement réhabilitées après presque deux ans de travaux.

Isolation des murs et de la toiture par l’extérieur, agrandissement des ouvertures et changement des fenêtres, pose de volets roulants, remplacement des radiateurs et du système de ventilation (VMC), installation de brise-soleil dans les loggias… Au total, ce sont près de 200 logements qui viennent de subir un lifting complet. Sans oublier la rénovation des halls d’entrée et l’aménagement des espaces extérieurs pour, notamment, « ouvrir les tours sur l’avenue Rhin-et-Danube afin que leur accès soit plus facile et plus clair » comme le précise M. Gerbier du cabinet Murs Murs, architecte du projet.

Parmi les principaux objectifs, l’amélioration de la qualité de vie et de la performance énergétique des bâtiments construits dans les années 1970. Des mesures avant/après travaux sont ainsi programmées dans le cadre du projet européen City-zen afin d’établir un diagnostic précis de l’évolution des performances énergétiques. Un accompagnement des habitants est également mis en place afin notamment de les sensibiliser aux bons gestes pour réaliser des économies d’énergie.

Voir l'image en grand
Visite de fin de chantier en présence de Stéphane Duport-Rosand, directeur général d’Actis, Eric Piolle, président d’Actis et maire de Grenoble et Christophe Ferrari, président de Grenoble-Alpes Métropole.
« Le rôle de la Métropole est d’actionner tous les leviers afin de ne pas construire une ville à deux vitesses. Il est inconcevable que les quartiers dits prioritaires n’aient pas accès à la transition énergétique. C’est aussi un enjeu de justice sociale et ce qui a été fait ici est remarquable » applaudit Christophe Ferrari, président de Grenoble-Alpes Métropole.

De son côté Éric Piolle, président d’Actis et maire de Grenoble a insisté sur « l’ambition collective de transformation du quartier afin d’y améliorer la qualité de vie ».

La réhabilitation des trois tours s’inscrit dans le cadre plus large du programme de renouvellement urbain « Mistral-Lys rouge » qui vise à désenclaver le quartier en diversifiant l'habitat, en améliorant les espaces et équipements publics, en développant des liaisons avec les autres quartiers et en créant de nouvelles activités économiques.