Inégalités filles-garçons : une centaine de jeunes mobilisés

Publiée le 6 juin 2019

Ce mercredi, une centaine de jeunes âgés de 7 à 26 ans se sont réunis dans la salle du conseil métropolitain pour présenter les projets qu’ils ont réalisés pendant l’année sur le thème de l’égalité femmes-hommes.

Chaque année, la Métropole - soutenue par la Maison de l’égalité femme-homme - propose en effet à tout jeune métropolitain âgé de 7 à 26 ans d’être accompagné pour mettre en œuvre des projets en faveur de l’égalité entre les filles et les garçons.

Une douzaine de projets

Voir l'image en grand
Cette année, une douzaine de projets a donc été soutenue par la collectivité à hauteur de 15 000 euros : affiches, jeu de plateau, films, dessins de presse… plus d’une centaine de jeunes métropolitains, en lien avec leurs centres de loisirs, leurs MJC, leurs collèges, leurs lycées ou encore des associations, se sont mobilisés pour réfléchir aux questions liées au genre et aux inégalités.

Sensibiliser les plus jeunes

« Quand on voit les différences de salaire entre hommes et femmes, ou encore les inégalités de traitement qui sont à l'oeuvre dans les pratiques sportives, on ne peut que constater que les inégalités sont encore nombreuses », témoigne Lucie Carenza, responsable de la Maison de l’égalité femmes-hommes. « Il est donc important de sensibiliser les plus jeunes, d’autant que cet appel à projet suscite leur intérêt ! Tout ce qu’ils créent devient pour nous une ressource que nous pouvons ensuite réutiliser dans nos actions de sensibilisation ».

"Communiquer davantage avec les filles"

Voir l'image en grand
Vlad et Camille, 12 et 13 ans.
« Le travail que nous avons fait toute l’année nous a permis de nous rendre compte que nous ne sommes pas tous égaux et qu’il faut se battre pour qu’on ait les mêmes droits et les mêmes salaires quand on sera grands », témoigne Camille, 13 ans, qui a réalisé avec ses camarades de classe une BD dénonçant les inégalités liées aux genre.

De son côté, Vlad, 12 ans, a travaillé sur des affiches dénonçant les inégalités salariales : « Le fait de réfléchir à ces questions nous a permis de communiquer davantage avec les filles de notre classe, et de mieux les comprendre. On a beaucoup parlé et on s’est vraiment rendu compte qu’il y a encore beaucoup d’inégalités qu’il faut combattre. Quand on fait du sport aussi, ce serait bien que l’on puisse mixer les équipes, car on a l’impression qu’elles n’osent pas jouer avec nous... »

"Merci pour votre engagement"

Voir l'image en grand
Christophe Ferrari, président de la Métropole
« Je vous remercie pour votre travail et pour votre engagement », a déclaré le président de la Métropole, Christophe Ferrari, s'adressant aux jeunes. « L’égalité entre les hommes et les femmes est un combat que nous menons de longue date dans notre territoire qui a toujours était en pointe en matière de luttes sociales, même s’il reste encore beaucoup d’inégalités. On ne peut pas vivre dans une métropole comme la nôtre si l'on ne s'attaque pas à ces problèmes ».