L’emploi industriel au cœur de la nouvelle ZAC Saut du Moine

Publiée le 23 mai 2019

La Métropole est en train d’aménager dans le sud de l’agglomération la zone d’activités du Saut du Moine : 20 hectares à Champagnier, réservés au secteur industriel.

Grenoble-Alpes Métropole Le site est en cours d’aménagement par la SPL Isère Aménagement depuis mars 2019. La société SDCEM sera la première entreprise à s’y installer, à l’automne 2019.

Pour l’instant, c’est un vaste chantier avec au fond, un premier bâtiment en construction. Demain, ce sera une zone d’activités réservée aux entreprises de la mécanique, de l’énergie, de la maintenance industrielle ou de la chimie-environnement. Installé sur l’ancien site chimique Polimeri Europa qui a fermé ses portes en 2006, la zone d’activités du Saut du Moine, à Champagnier, a pour ambition de faire revivre l’emploi industriel dans le sud grenoblois.

Le site se trouve en cours d’aménagement depuis mars 2019, pour un coût total de 16,8 millions d’euros, financés notamment par la Métropole, la Région Auvergne-Rhône-Alpes et le Département de l’Isère. La ZAC s’étend sur 26 hectares, dont 20 commercialisables. Dix hectares ont déjà trouvé preneur. La société SDCEM, fondée à Vif, sera la première entreprise à s’y installer, dès l’automne 2019. Cette entreprise spécialisée dans les systèmes électriques a choisi d’y aménager son nouveau siège, sur 1,7 hectare.

La société a investi cinq millions d’euros dans ses nouveaux locaux qui comprennent l’atelier de fabrication et les bureaux administratifs. « Nous avons imaginé un espace décloisonné, en mode start-up, détaille Daniel Torrents, pdg de la SDCEM. Il y aura des espaces de confidentialité, de conversation, de réunion et des espaces collaboratifs. Nous aurons aussi un espace de détente. L’idée générale est de favoriser le bien-être et d’encourager le travail en mode projet ».

L'attractivité du sud-grenoblois

Voir l'image en grand Grenoble-Alpes MétropoleUne autre société va bientôt rejoindre la SDCEM : CIC Orio. L’entreprise, spécialisée dans l'ingénierie mécanique et aujourd’hui basée à Champ-sur-Drac, va s'y installer avec ses 120 salariés dans quelques mois. « Nous sommes sur un site qui va créer à nouveau de l’emploi industriel, se félicite Christophe Ferrari, président de Grenoble-Alpes Métropole. Nous redonnons des hectares à l’activité économique. Selon moi, c’est la meilleure façon de rendre hommage à celles et ceux qui ont travaillé ici il y a quelques années. »

La Métropole s’est dotée en novembre 2018 d’un Schéma directeur des espaces économiques qui prévoit de rénover, de moderniser et de créer de nouvelles zones d’activités sur le territoire. Disposant d’un tissu dense de PME et de TPE, la Métropole est la 2e agglomération française en part d’emplois industriels dans l’emploi total. L’aménagement de la ZAC du Saut du Moine répond à cette volonté de développer l’emploi industriel, notamment dans le sud de l’agglomération.

« On s’est toujours battu pour maintenir de l’activité dans cette zone, rappelle Françoise Cloteau, maire de Champagnier. Il fallait réussir et aujourd’hui, c’est un nouveau départ avec la promesse de création d’emplois pour le sud de l’agglomération ». Pour Catherine Bolze, conseillère régionale, cet aménagement participe à la nécessaire « réindustrialisation du sud-grenoblois ». Au-delà de la ZAC du Saut du Moine, la Métropole travaille en effet à renforcer le « Parc Industriel Sud », qui va de Pont-de-Claix à Jarrie, en proposant notamment un cadre d'accueil de qualité.

Grenoble-Alpes Métropole La ZAC s’étale sur 26 hectares, dont 20 commercialisables, directement accessibles depuis les grands axes de circulation.