Bouchayer-Viallet : l'écoquartier va accueillir le futur siège isérois de la Caisse d'Épargne

Publiée le 14 mai 2019

La banque, qui a souhaité maintenir son implantation sur le territoire métropolitain, vient de poser la première pierre de son futur siège isérois dans le quartier Bouchayer-Viallet à Grenoble. Un bâtiment de haute qualité environnementale qui aura également la particularité de venir renforcer la digue du Drac afin de prévenir le risque d’inondation.

Image de synthèse du futur siège de la Caisse d'Épargne dans le quartier Bouchayer-Viallet

À l’horizon 2021, le bâtiment baptisé « Alpes City » accueillera les 340 collaborateurs de la banque actuellement répartis sur les sites de la rue Hébert et du chemin de la Poterne à Grenoble. « C’est un choix résolu de rester ici et d’investir sur ce territoire pour continuer à nous développer », explique Michel Manent, président du Conseil d’orientation et de surveillance de la Caisse d’Épargne Rhône-Alpes. « Avec ce nouveau bâtiment, notre objectif est d’offrir un meilleur cadre de travail à nos salariés ainsi qu’une vitrine pour notre entreprise ». Une vitrine composée de 5 500 m2 de bureaux répartis sur six étages et de 1500 m2 d’espaces verts intégrant jardins et terrasses végétalisées.

L’édifice répond également aux règles architecturales et environnementales de l’écoquartier et intègre, entre autres, des doubles façades dotées de coursives extérieures, un système de climatisation captant l’eau de la nappe phréatique, des matériaux sans émanation de produits chimiques, des luminaires à basse consommation ou encore une isolation acoustique renforcée.

Une nécessaire adaptation à la présence de l’eau

Voir l'image en grand Pose de la première pierre du futur site isérois de la Caisse d'Épargne lundi 13 mai 2019.Le bâtiment étant situé le long de l’A480 en bordure du Drac, il aura fallu au promoteur et maître d’ouvrage du projet – l’agence lyonnaise 6ème Sens Immobilier – trouver des solutions techniques afin de s’adapter aux contraintes liées au Plan de prévention du risque inondation (PPRI). « La solution apportée par le projet est de consolider la digue grâce à un renforcement du sous-sol du bâtiment qui viendra ainsi bloquer la digue et palier le risque de rupture en cas de crue », précise Sylvain Poropane, directeur des programmes à 6ème Sens Immobilier.

De son côté, Christophe Ferrari, président de Grenoble-Alpes Métropole, s’est félicité que la Caisse d’Épargne conserve son siège sur le territoire métropolitain, saluant au passage « l’ingéniosité et la détermination dont les acteurs ont fait preuve pour répondre aux contraintes du PPRI et faire du futur bâtiment une super digue ».