Le Plie, source d’inspiration pour construire le Service public de l’insertion

Publiée le 11 avril 2019

Olivier Noblecourt, délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté et Jean Bassères, directeur général de Pôle emploi, se sont récemment rendus dans la métropole pour s’inspirer « de ce qui marche » sur le territoire en matière d’insertion et d’emploi.

Chargé de piloter au niveau national la stratégie de lutte contre la pauvreté et de construire le Service public de l’insertion tel qu’annoncé par le président de la République Emmanuel Macron le 13 septembre dernier, Olivier Noblecourt, accompagné par le directeur général de Pôle emploi, a donc rencontré il y a quelques jours, à la Maison de l’emploi de Grenoble, des accompagnants et bénéficiaires du Plan local pour l’insertion et l’emploi (Plie) soutenu depuis près de 20 ans par la Métropole.

Lucas Frangella
De gauche à droite, Jean Bassères, directeur général de Pôle emploi et Olivier Noblecourt, délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté.
« Dans le cadre de ma mission, je suis en permanence en déplacement sur les territoires pour prendre la mesure des initiatives qui y sont prises et m’inspirer de ce qui fonctionne, explique Olivier Noblecourt. Notre ambition est bien d’enrichir la stratégie de lutte contre la pauvreté et de définir ce que sera demain le Service public de l’insertion ».

"Identifier les besoins"

En 2018, 3780 personnes, dont 73% d’allocataires du RSA, ont ainsi été accompagnées par le Plie dont l’objectif « est à la fois de bien identifier les besoins des entrepreneurs et de lever les freins à l’embauche des demandeurs d’emploi, cela, en tenant compte de la complexité des contextes familiaux et sociaux », précise Jérôme Rubes, vice-président de la Métropole délégué à l'emploi et à l'insertion.

Un travail sur mesure

Opérationnel sur 5 territoires voisins (Grenoble-Alpes Métropole, Le Grésivaudan, Cœur de Chartreuse, Pays Voironnais, Saint-Marcellin Vercors Isère Communauté), le Plie se compose de 55 référents de parcours, 10 chargés de relations aux entreprises, 3 équipes d’animations et se structure autour de 18 sites d’accueil. Des moyens considérables qui expliquent notamment le succès de ce dispositif multi-partenarial, comme en témoigne Elianne Mouanda, au chômage depuis plusieurs années, mais qui ne cache pas sa satisfaction quant aux bénéfices de sa prise en charge : « S’il n’y avait pas eu le Plie, je ne serais pas prête aujourd’hui à retourner vers l’emploi. On sent que les accompagnateurs du Plie sont vraiment là pour nous, ils vous coachent, ne vous lâchent jamais, c’est vraiment un travail sur mesure. Grâce à eux, j’ai vraiment pu faire un gros travail sur moi-même… Et cela m’a aidé à reprendre confiance en moi ! Désormais, je connais ma valeur et je suis à nouveau prête à me battre pour trouver du travail ».

"Financer l'accompagnement humain"

« L'une des grandes leçons du Plie de la Métropole et des échanges de cette journée, c’est la nécessité de réinvestir les politiques d’accompagnement en ne laissant pas de côté les individus isolés, poursuit Olivier Noblecourt. Et cela passe par le financement de l’accompagnement humain : en prenant le temps nécessaire et dans une logique de continuité, il permet en effet d’avoir un vrai lien et une véritable écoute avec les personnes accompagnées. On souhaite désormais se mettre au service des projets de vie des personnes et ne plus les contraindre à rentrer dans des parcours et des dispositifs qui ont été pensés a priori, et souvent sans eux ! »

8,5 millards d'euros sur 4 ans

Mais un accompagnement fin, au niveau national, des personnes en grande difficultés professionnelles, suppose des moyens financiers importants : « Cela tombe bien, reprend le délégué, puisque la stratégie de lutte contre la pauvreté du gouvernement prévoit 8,5 milliards d’euros sur 4 ans pour les politiques d’accompagnement avec une grande priorité sur les politiques d’insertion ! Mais pour que cela soit efficace, il faut partir de ce qui marche, comme c’est le cas ici, avec le Plie métropolitain ».

En savoir plus