Isolation énergétique : Mur/Mur 2, une aide qui (r)assure

Publiée le 28 avril 2017

La campagne métropolitaine Mur/Mur 2 vise à accompagner l’isolation thermique de 4000 maisons individuelles sur 4 ans. Rencontre avec Emmanuelle Maoneo, jeune propriétaire d’une maison fontainoise de 180m2, construite en 1924 et classée G par le diagnostic de performance énergétique.

©Grenoble-Alpes Métropole/Guillaume Rossetti

Votre maison est presque centenaire. Financièrement, ce n'est pas un peu fou de vouloir refaire toute l'isolation ?

« Je préfère dépenser 250 € de crédit de travaux par mois, que de chauffer les moineaux ! Nous avons opté pour une isolation par l'extérieur, pour une VMC double flux doublée d'une pompe à chaleur, pour un poêle à bois et pour le remplacement des fenêtres (60 000 € au total). Mais le dispositif Mur/Mur 2 nous a permis de bénéficier d'un diagnostique énergétique gratuit (environ 1000€), et nous a fait découvrir les aides de l'État, du Département et de la Métropole comme la Prime Air-Bois (environ 18 000€ !). Il y a aussi les Éco-prêts à taux zéro, même si je trouve ça un peu compliqué à monter... »

Ce sont quand même des travaux importants qui font appel à de nombreuses entreprises. Avez-vous confiance ?

« Bien sûr, on n'est pas des spécialistes ! Mais le dispositif Mur/Mur 2 nous a bien rassurés : après un audit énergétique complet, le bureau d'étude thermique, qui va nous accompagner pendant toute la durée de nos travaux, nous a mis en contact avec des entreprises répondant à un cahier des charges exigeant de la Métropole. L'Agence locale de l'énergie et du climat (Alec) s'est aussi faite très critique sur les travaux et les matériaux proposés par les entreprises. Elle s'est aussi assurée que leurs devis soient bien complets, car attention, certaines informations doivent explicitement y figurer pour qu'un projet soit éligible aux aides existantes. »

Vous qui avez déjà fait toutes ces démarches, que conseillez-vous à ceux qui voudraient sauter le pas ?

« Je conseillerais de commencer par un rendez-vous avec l'Alec afin de débroussailler le projet et de connaître les différentes aides. L'Agence de l'environnement et de la maîtrise du climat (Ademe) et l'Agence nationale de l'habitat (ANAH) proposent aussi des petits guides très simples et très informatifs. L'audit thermique financé par la Métropole est l'occasion d'une étude sérieuse pour bien choisir ses travaux. Et si le coût d'une rénovation complète est trop élevé, je conseille surtout de planifier les travaux de manière globale, puis de procéder par étapes pour plus de cohérence.»