Saint-Martin-le-Vinoux : le nouveau pont Bergonzoli inauguré

Publiée le 25 mars 2019

Après avoir été démoli puis entièrement reconstruit, le pont Bergonzoli, qui enjambe les voies ferrées à Saint-Martin-le-Vinoux et constitue un trait d'union avec la Presqu'île de Grenoble, vient d’être inauguré samedi 23 mars.

Ci-dessus, le nouveau pont Bergonzoli avec sa circulation alternée.

Bâti durant la Première Guerre mondiale en 1915 et destiné à recevoir de simples calèches à l’origine, le pont Bergonzoli a subi au fil des années d’importantes dégradations liées à l’usure du temps et au trafic automobile qui atteignait 1 000 véhicules par jour.

En 2013, le pont fut alors interdit à la circulation des véhicules motorisés en raison de sa vétusté. Deux ans plus tard, la Métropole grenobloise décidait de le reconstruire, l’ouvrage représentant un point de passage stratégique pour l’ensemble du secteur, notamment avec le développement de la zone d’activité métropolitaine d’Oxford qui accueille désormais des centaines de salariés d’EDF Hydro.

Le nouvel ouvrage, plus large, dispose désormais d’une voie de 3,5m réservée aux voitures (qui circulent en alternance avec un système de feux) et d’une voie de 3m dédiée aux piétons et aux cyclistes. Une rampe d’accès pour les personnes à mobilité réduite a par ailleurs été installée côté nord.

Un chantier hors norme

Entamé en juillet 2017, le chantier aura nécessité plusieurs opérations particulièrement délicates et spectaculaires parmi lesquelles la découpe du pont initial en trois tronçons de quelque 70 tonnes chacun et leur dépose par une gigantesque grue ainsi que la pose du nouveau tablier qui s’est accompagnée d’une interruption du trafic ferroviaire.

Voir l'image en grand Inauguration du pont Bergonzoli en présence notamment de Yannik Ollivier, maire de Saint-Martin-le-Vinoux, Ludovic Bustos, vice-président de la Métropole, Thomas Allary, Directeur Territorial SNCF Réseau Auvergne-Rhône-Alpes et des maires des communes alentours.« Je pense que ce petit pont de Bergonzoli, c’est ainsi que les habitants de Saint-Martin-le-Vinoux l’appelaient, va donner pleine et entière satisfaction une fois les quelques aménagements restants réalisés » indiquait ainsi Yannik Ollivier, maire de Saint-Martin-le-Vinoux, lors de l'inauguration.

De son côté, Ludovic Bustos, vice-président de Grenoble-Alpes Métropole en charge des espaces publics et de la voirie précisait les nombreux enjeux liés à l’entretien et la rénovation des ouvrages d’art sur le territoire : « il existe quelque 1500 ponts, tunnels et autres murs de soutènement dans la métropole qu’il s’agit d’entretenir et de rénover. Un chiffre colossal. Si la Métropole investit massivement en ce sens, son rôle est également de prioriser les interventions en ayant en tête une équité de traitement sur l’ensemble du territoire".