Les 207 bénévoles de la Coupe du monde se sont réunis pour la première fois

Publiée le 18 mars 2019

Samedi dernier, les bénévoles de la Coupe du monde de la Fifa France 2019 se sont réunis à Alpexpo pour une première journée de rencontre et de cohésion.

Les 207 bénévoles se sont vus présenter les objectifs et le cadre d’organisation de la Coupe du monde, et préciser les missions qui seront les leurs durant la compétition.

Lancé le 30 mai 2018, le Programme volontaires destiné à trouver des bénévoles pour venir en soutien à l’organisation des 5 matchs grenoblois de la Coupe du monde féminine de la FIFA France 2019, qui se dérouleront du 9 au 22 juin, a rencontré un très grand succès dans la métropole grenobloise avec 930 candidatures enregistrées. Après 600 entretiens réalisés auprès de quelque 60 nationalités, ce sont 207 bénévoles âgés de 18 à 81 ans qui ont été retenus, dont 54% d’hommes et 46% de femmes.

30 missions dans 12 secteurs différents

Réunis pour la première fois samedi dernier à Alpexpo, les 218 bénévoles se sont vus présenter les objectifs et le cadre d’organisation de la Coupe du monde, et préciser les missions qui seront les leurs durant la compétition. Qu’il s’agisse de l’accréditation, du service au spectateur, de la billetterie, des transports, de la logistique ou du marketing, ils seront des renforts de poids pour couvrir une trentaine de missions dans 12 secteurs différents.

Initier une première dynamique

Après un temps plutôt studieux le matin, les bénévoles ont pu l’après-midi mesurer leur capacité à communiquer et à s’organiser en participant à différent jeux d’équipe. Une première formation destinée à initier une première dynamique, un esprit d’appartenance et un lien avec la Métropole Ville hôte pour l’accueil des spectateurs.

"On a hâte de voir les matchs et de kiffer !"

Sofia Pizarro, bénévole de la Coupe du monde féminine de la FIFA France 2019« C’est une journée nécessaire pour rencontrer les gens avec qui on va travailler et commencer à créer et souder notre équipe », explique Sofia Pizarro, 28 ans et étudiante en Staps à Grenoble. « Mais je pense que l’état d’esprit qui prédomine ici, c’est qu’on a tous hâte d’y être, de découvrir les équipes, de voir les matchs et surtout...de kiffer ! »

Pour le Grenoblois Abraham Yakoub, 34 ans, qui fut déjà bénévole pour l’Euros 2016, « c’est une première journée qui nous permet de faire connaissance avec les autres volontaires, et de savoir, en fonction de nos missions, quelles sont les personnes que nous allons recroiser au cours de la compétition. Cette journée marque donc une étape importante pour bien souder l’équipe afin de partir dans le meilleur état d’esprit dans cette aventure ».

"Une fierté pour le territoire"

Yannick Belle, vice-président de la Métropole en charge du sport« C’est un grand plaisir que d’être là parmi vous, à 83 jours du top départ de la compétition », s’est exprimé Yannick Belle, vice-président de la Métropole en charge du sport. « Je ressens un sentiment d’impatience et c’est une vraie fierté pour notre territoire que d’avoir été sélectionné, sachant que tout ceci n’aurait pas pu avoir lieu sans votre engagement. Je vous souhaite donc de vivre une belle aventure et de repartir avec des souvenirs inoubliables, car c’est tout le territoire qui va vibrer avec vous. »