Urby, la logistique du 21e siècle

Publiée le 1 mars 2019

Spécialisé dans le transport logistique du « dernier kilomètre », le centre de distribution urbaine Urby a été inauguré la semaine dernière à Fontaine.

Réduire l'impact environnemental des livraisons de marchandises

Afin de limiter le nombre de livraisons vers le centre de l’agglomération et d'agir ainsi sur la fluidité de la circulation et la qualité de l'air, la Métropole a souhaité la mise en place dans l’agglomération de deux centres de distribution urbaine (CDU), complémentaires l'un de l'autre.

Leur rôle : réceptionner les marchandises provenant de différents transporteurs, les regrouper par destinataire, puis les livrer en utilisant des véhicules mieux adaptés à l'environnement urbain et plus éco-responsables en accompagnant les évolutions de réglementations pour les livraisons en ville.

Une initiative qui trouve sa place dans le plan d’actions ambitieux développé par la Métropole en faveur d’une logistique urbaine durable. Avec les objectifs suivants : favoriser l'efficacité du système transport logistique et améliorer la qualité de l'air.

Le premier CDU a été lancé sous forme d'expérimentation depuis février 2016 par le MIN (Marché d'Intérêt National) et ses acteurs, avec le soutien de la Métropole. Ce CDU concerne les produits alimentaires et permet de mutualiser les livraisons de marchandises à destination des restaurateurs et traiteurs.

Un nouveau modèle économique pour la logistique urbaine

C’est donc le second CDU, plus généraliste et implanté à Fontaine, qui a fait l’objet d’une inauguration vendredi 22 février. Géré par Urby, un nouveau consortium piloté par le Groupe La Poste, l’équipement propose des services de « livraisons mutualisées, de stockage déporté et de logistique inverse. » Un nouveau modèle économique pour la logistique urbaine qui va permettre de réduire l’impact environnemental. Mieux, Urby va apporter une complémentarité dans les offres : à la fois messagers, transporteurs et livreurs pour les collectivités, les commerçants et les artisans.

Pour le président-directeur général du Groupe La Poste, Philippe Wahl, Urby illustre « la nécessité d’inventer de nouveaux métiers, notamment la logistique du 21e siècle. Le e-commerce se développe de 10 % par an et plus de deux tiers des flux de colis se concentrent sur les grandes villes. Nous devons donc gérer ce processus.»

De son côté, Christophe Ferrari, Président de la Métropole, a évoqué « la géographie de la métropole qui fait sa particularité. C’est un écrin merveilleux, mais aussi contraignant. Face à l’enjeu vital du changement climatique, qui nécessite notre mobilisation, il faut que nos artisans et nos commerçants soient livrés dans les temps. »