Service public : les Pompes Funèbres Intercommunales développent leurs services aux familles

Publiée le 24 avril 2017

Christophe Ferrari a visité la semaine dernière les locaux des PFI, à La Tronche, qui améliorent le service aux familles.

©Grenoble-Alpes Métropole/Mickael Penverne Les Pompes Funèbres Intercommunales est une entreprise publique locale à vocation intercommunale.

"Quand j'ai pris mes fonctions, le premier dossier sur lequel j'ai eu à travailler, c'était celui des Pompes funèbres (...). J'ai suivi ce dossier car il me tenait à coeur, car il représente ce qu'est l'engagement du service public, ce qu'est l'exemplarité du service public vis-à-vis du citoyen et de l'argent public".

Le président de Grenoble-Alpes Métropole, Christophe Ferrari, s'est rendu la semaine dernière dans les locaux des Pompes Funèbres Intercommunales, situés à La Tronche. Créés en 1988, PFI est la première société d'économie mixte funéraire de France. Société de droit privé, la SEM est avant tout garante du service public et de l'intérêt général. "Nous avons conscience de notre rôle social et de notre mission de service public", a souligné jeudi soir Bertrand Ferragut, un des délégués du personnel.

Une triple certification

Employant 84 personnes, les PFI rassemblent plus de 80 communes de la région, réalise plus de 3100 obsèques et plus de 5000 opérations funéraires par an. La qualité du service rendu s'est traduit par l'obtention de trois certifications : ISO 9001 pour l'intégralité des services et des équipements gérés, ISO 14001 pour l'environnement et OHSAS 18001 pour la santé et la sécurité. En France, seule cinq société d'économie mixte ont atteint ce niveau de triple certification.

Afin d'offrir un service de proximité, la SEM a ouvert un bureau sur la commune de La Terrasse, dans le Grésivaudan. Elle souhaite aussi s'agrandir à La Tronche : passer de 21 à 30 salons pour les défunts, de sept à dix bureaux de réceptions pour les familles et construire une deuxième salle de cérémonie.

Enfin, une nouvelle gamme de produits, plus accessibles, sera mise en place à partir de juin. "Aujourd'hui, nous ne pouvons proposer que deux types de cercueils à moins de 1000 euros, précise son directeur. Or, les familles les plus modestes s'arrêtent souvent à 200 euros, faute de moyens, et développent souvent un sentiment de culpabilité. L'idée, c'est de leur offrir plus de choix car pouvoir offrir un beau cercueil, c'est très important dans le processus de deuil".

Localisation

Pompes funèbres intercommunales de la région grenoblosie
Avenue du Grand Sablon, 38700 La Tronche