Une nouvelle chaire pour aider les « territoires en transition »

Publiée le 21 janvier 2019

Grenoble École de Management (GEM) vient de lancer une nouvelle chaire dédiée aux « territoires en transition » dont la Métropole est partenaire.

Lucas Frangella/Grenoble-Alpes Métropole
Loïc Roche, directeur de GEM, lors de la présentation de la chaire.

Grenoble École de Management (GEM) a lancé vendredi une nouvelle chaire de recherche consacrée aux « territoires en transition ». L’objectif de cette chaire est de produire la « connaissance nécessaire pour analyser, imaginer, créer et expérimenter des dispositifs innovants (…) pour aider les territoires (à) repenser (…) de nouveaux services aux citoyens », précise GEM dans un communiqué.

« Nous voulons (…) donner naissance à de nouveaux modèles d’activités, de nouveaux métiers et de nouvelles manières de conduire et organiser ces métiers et activités », a souligné Thibault Daudigeos, coordinateur de la chaire. « Notre objectif est de contribuer à l’amélioration du bien-être de la société », a déclaré de son côté Loïck Roche, directeur de GEM.

La mobilité aux heures de pointe

Voir l'image en grand
Pierre Jayet
La chaire « Territoires en transition » abordera trois axes de recherche : les comportements écoresponsables, la gouvernance de l’innovation sociale et enfin, les nouvelles méthodes d’innovations et d’expérimentation. La première étude sera consacrée à la mobilité aux heures de pointe. Les premiers résultats sont attendus dans un an.

Pour mener ses études, la chaire s’appuiera sur un panel de citoyens. Selon GEM, Grenoble est la première ville en France à réunir un tel panel pour réaliser des expériences « sur le modèle de Mannheim ou Heidelberg en Allemagne ». Autre particularité, la chaire s’appuiera sur l’expertise de nombreux organismes (Citiz, Alpes Solidaire, La Péniche, Ronalapia, Grenoble Alpes Initiatives Active) et partenaires (Grenoble-Alpes Métropole, la Ville de Grenoble, le SMTC, Bouygues Immobilier et La Poste).