Réaménagement de l'A480 et du Rondeau : les premiers travaux débuteront en mars prochain

Publiée le 14 janvier 2019

Après avis favorable de l’enquête publique, les partenaires (Etat, Métropole, Département, concessionnaire Area) du projet de réaménagement de l’A480 et de l'échangeur du Rondeau ont signé ce lundi l’arrêté d’autorisation environnemental de l'opération. Un pas décisif.

Grâce au travail partenarial entamé il y a plus de deux ans par les partenaires concernant le réaménagement de l’A480 et de l’échangeur du Rondeau, ces derniers ont conduit deux enquêtes publiques entre fin 2017 et l’automne 2018, pour permettre un engagement effectif des travaux en 2019, une fois obtenues les différentes autorisations nécessaires :

  • La déclaration d’utilité publique a été signée le 23 juillet 2018 (faisant suite à l’enquête conduite du 20 novembre 2017 au 12 janvier 2018) ;
  • L’arrêté d’autorisation environnementale vient d'être signé ce lundi 14 janvier 2019 suite aux conclusions favorables de l’enquête publique sur l’autorisation environnementale (qui s’est tenue du 3 septembre au 3 octobre dernier).

Avec le concours du comité de pilotage, les maîtres d’ouvrage ont répondu point par point aux recommandations de cette deuxième commission d’enquête visant la meilleure insertion environnementale du projet.

Premiers coups de pioches en mars 2019

Ainsi, concernant les travaux de l'A480, d'une durée de 3 ans, la phase principale pourra débuter en mars prochain comme annoncé dans le calendrier. Du côté de l'échangeur du Rondeau, cette année sera dédiée aux phases d’études opérationnelles avec finalisation du programme détaillé ; les premiers travaux d’aménagement débuteront donc ensuite, au second semestre 2020. Un site internet dédié permettra notamment de relayer les informations utiles au public.

Rappel du projet et de ses objectifs

Le projet consiste, pour l'A480, en un aménagement à 2x3 voies et une remise à niveau de la section centrale sur 7 km (entre la bifurcation avec la RN481 et l’échangeur du Rondeau, comprenant six diffuseurs). Pour l’échangeur du Rondeau, l'objectif est de séparer les flux entre la RD6 et la RN87 par la construction d’une tranchée couverte et l’aménagement de deux voiries latérales jusqu’à l’échangeur des États généraux, soit sur 1,5 km.

Les objectifs de ce grand projet métropolitain visent à une meilleure fluidité du trafic et des échanges avec les six diffuseurs et l’échangeur du Rondeau. Ils garantiront une sécurité accrue, une régularité des déplacements, une meilleure intégration environnementale de l'infrastructure dans le tissu urbain et une diminution de la pollution atmosphérique et du bruit. Avec une rocade assurant pleinement son rôle, l’agglomération disposera ainsi des marges de manoeuvre lui permettant un meilleur partage entre modes de transports sur les autres voiries.

En savoir plus