Vif, Le Gua, Varces : le nouveau réseau d'eau potable 100% déployé

Publiée le 20 décembre 2018

100% des 8 500 habitants autrefois desservis par la source de l'Échaillon sont désormais raccordés au nouveau réseau de Rochefort.

Les services de la Métropole l'ont confirmé dans la journée du 19 décembre : la totalité des foyers qui avaient été concernés par la pollution de la source de l'Echaillon en 2016 boivent aujourd'hui l'eau provenant du nouveau puits creusé dans la nappe alluviale du Drac, dans la zone ultra-protégée de Rochefort. Après un chantier de deux ans, les habitants ont désormais accès à une eau d’une qualité exceptionnelle, naturellement filtrée.

En mars 2016, la source de l’Échaillon, alimentant en eau potable 8500 habitants des communes de Vif, Le Gua et un hameau de Varces-Allières-et-Risset, avait connu un épisode de pollution virale et bactérienne aussi soudain que massif. Très rapidement, un grand projet de sécurisation de l’alimentation en eau potable de ces communes fait été adopté (à l’unanimité) par le Conseil métropolitain dès juillet 2016.

Un nouveau forage

Il s’agissait principalement de substituer à cette source de montagne peu sûre, une nouvelle alimentation un puits de 49 mètres de profondeur dans la nappe du Drac. Située à l’intérieur de la réserve naturelle régionale des Isles du Drac, cette nouvelle ressource garantit une eau naturellement pure, c’est-à-dire ne faisant l’objet d’aucun traitement, comme c’est déjà le cas pour 80% des métropolitains.

Le chantier avait nécessité d'importants travaux, comme ici, le passage d'une conduite sous le lit de la Gresse.

Un chantier d'envergure de 2 ans et 3,6 millions d’euros, rendu possible par le portage métropolitain : "la Métropole a montré qu'elle avait les moyens techniques et financiers de répondre aux problèmes intercommunaux, de manière qualitative et quantitative pour 100 % du secteur impacté, déclarait ainsi le maire de Varces Jean-Luc Corbet lors de l'inauguration du nouveau réseau. Aujourd'hui, l'équité prend tout son sens et cela n'a été possible que parce qu'il y avait une potentialité financière que seule la Métropole pouvait apporter".

Débutés en janvier 2017, l'essentiel des travaux s'étaient achevés en septembre 2018, la quasi-totalité des foyers ayant été raccordés au nouveau réseau pendant l'été. Restait encore quelques semaines de travail pour assurer la mise en service de quelques "surpresseurs", nécessaires pour desservir les derniers des hameaux concernés, afin que le projet de sécurisation soit totalement achevé.

C'est désormais chose faite depuis hier, avec le raccordement des dernières habitations du secteur.

---

Le principe du nouveau réseau

La source de l’Échaillon était située sur les hauteurs de la commune du Gua, en altitude. Elle alimentait les habitants selon le principe du château d’eau : l’eau captée à la source descendait dans des réservoirs à mi-hauteur où elle était stockée puis dirigée vers les réseaux raccordés aux habitations. Désormais, il s’agit d’aller du bas vers le haut : le nouveau puits d’alimentation, situé dans la plaine, va puiser l’eau à environ 50 mètres dans le sous-sol. Il faut donc l’acheminer vers les réservoirs à l’aide de pompes. Le chantier aura ainsi nécessité l’installation de 5 km de canalisations supplémentaires et de 4 nouvelles stations de pompage.

 

En savoir plus