Aide aux personnes sans-abri : devenez bénévole pour la Nuit de la solidarité

Publiée le 18 décembre 2018

Vous êtes sensible au sort des personnes vivant dans la rue ? Aidez la Métropole et ses partenaires* à mieux connaître la situation de ces personnes et à améliorer les réponses qui leur sont proposées, en participant à la Nuit de la solidarité organisée le 30 janvier prochain.

Qui sont les personnes sans-abri qui vivent sur le territoire ? Combien sont-elles réellement ? Quels sont leurs besoins ? Entre les chiffres fournis par l’Etat et ceux donnés par les associatifs, c’est simple : « On a un écart de 1 à 10 », confie-t-on du côté du service métropolitain de la gestion du logement social et de l’hébergement.

Remettre de l'objectivité

Voir l'image en grandAfin de remettre un peu d’objectivité dans ces chiffres, il convenait donc d’organiser une action de recensement, partagée par l’ensemble des acteurs locaux du logement et permettant de qualifier plus finement les besoins de ces personnes. Le diagnostic de cette Nuit de la solidarité, à laquelle la Métropole vous convie donc, constituera ainsi la base sur laquelle « nous allons pouvoir dimensionner le volume de notre politique publique et développer des actions qualitatives », .

En fonction de ce résultat, « on pourra par exemple augmenter le nombre de logements à prix très très bas, capter davantage de logements vacants dans le parc privé via le dispositif de défiscalisation "Louez facile", ou encore développer le nombre des travailleurs pairs* », détaille encore le service.

"Nous espérons 500 bénévoles"

Pour la mener à bien, cette Nuit de la solidarité repose sur une large mobilisation : « Si nous comptons déjà une centaine d’inscrits, nous espérons 500 bénévoles au total, lesquels seront encadrés par des professionnels et mobilisés seulement quelques heures, de 21 heures à 23 heures ». Une formation préalable leur sera dispensée avant de pouvoir partir au contact des personnes sans-abri. Et concrètement, il s’agira pour les bénévoles de recueillir des réponses sur la base d’un questionnaire comprenant une vingtaine de questions.

Par ailleurs, les équipes de maraude seront constituées de 3 à 5 personnes avec un chef d’équipe professionnel du social. Elles iront, rue par rue, à la rencontre des personnes sans-abri dans les communes de la Métropole concernées par l’initiative. À savoir : Grenoble, Gières, Saint-Martin-d’Hères, La Tronche, Saint-Martin-Le-Vinoux, Fontaine, Echirolles, Eybens, Seyssinet et Saint-Egrève.


* Les partenaires : Fondation Abbé Pierre, Fédération des acteurs de la solidarité, Un toit pour tous, Institut d'urbanisme et de géographie alpine.

* Travailleur pair : personne ayant connu l’exclusion sociale et venant en aide et support à des personnes dans la même situation d’exclusion.