EDF inaugure un campus de formation dans la Métropole

Publiée le 3 décembre 2018

Le groupe vient d’ouvrir un campus à Saint-Martin-le-Vinoux pour former ses salariés de la production hydraulique. C’est le premier bâtiment du futur Pôle Hydraulique d'EDF.

Grenoble-Alpes Métropole

Des turbines, des moteurs, des axes, des salles de commande… Bienvenue dans le nouveau campus de formation d’EDF. Situé à Saint-Martin-le-Vinoux, l’Unité de professionnalisation pour la performance industrielle (UFPI) a pour vocation « d’assurer une professionnalisation de haut niveau sur les compétences des producteurs hydrauliques », précise le groupe qui a déjà ouvert une première UFPI dédiée à la production hydraulique à Toulouse.

Employant 23 formateurs, ce campus sera capable d’accueillir 3500 stagiaires en moyenne chaque année. Issus principalement d’EDF Hydro Alpes, Est et Méditerranée et des unités d’ingénierie hydraulique du groupe, ces agents suivront des formations d’une durée de 3 à 5 jours, avec des outils et des équipements pour la plupart grandeur nature. De véritables « morceaux d’usines » reconstituées, souligne EDF dans un communiqué.

Voir l'image en grand Grenoble-Alpes Métropole L'inauguration s'est déroulée le 30 novembre.Ce nouveau bâtiment fait partie du futur Pôle hydraulique d’EDF actuellement en construction le long de l’A48, au nord-ouest de la Métropole grenobloise. L’ensemble sera composé de cinq bâtiments, d’une surface totale de 25 000 m2, et accueillera, en plus de l’UFPI, la direction technique générale de l’unité de production Alpes, un centre d’ingénierie et un pôle foncier. « C’est le plus grand développement immobilier en France, derrière celui de Saclay (EDF Lab Paris-Sacaly, ndlr), déclare Jacques Longuet, délégué régional d’EDF. C’est aussi le témoin de notre ancrage territorial ».

Une référence dans la transition énergétique

EDF Hydro emploie 1200 salariés dans la région Auvergne-Rhône-Alpes travaillant dans plus de 120 centrales et 130 barrages. La totalité de ces équipements représentent 7600 MW de puissance installée, en attendant la livraison, l’année prochaine, du super barrage de Romanche-Gavet. L’ouverture en 2020 du Pôle Hydraulique constitue « un élément d’attractivité extrêmement important » pour la commune de Saint-Martin-le-Vinoux et la Métropole grenobloise, s'est félicité Yannik Ollivier, maire de la commune.

« Depuis toujours, l’aventure de la métropole grenobloise est technique, industrielle, technologique. Et c’est ce qui permet d’écrire de belles histoires, a souligné pour sa part Christophe Ferrari, président de Grenoble-Alpes Métropole. Et j’ai un rêve : faire de la Métropole la métropole de référence sur la transition énergétique, au niveau national mais aussi au niveau européen ». En France, l’électricité d’origine hydraulique est la première des énergies renouvelables. Elle représente 10% de la production électrique hexagonale.

L'ADN économique de la Métropole

Grenoble-Alpes Métropole