Le Stade des Alpes de la Métropole change de pelouse

Publiée le 23 novembre 2018

L’enceinte sportive de la métropole grenobloise fait sa mue avec un gazon plus robuste, capable de résister aux matchs du GF38 et du FCG. En attendant la Coupe du monde féminine en 2019.

Lucas Frangella/Grenoble-Alpes Métropole

Le Stade des Alpes change de peau. L’enceinte sportive, qui accueille les matchs du GF38 (ligue 2) et du FCG (Top 14), se dote d’une nouvelle pelouse capable de résister aux tacles des footballeurs et aux mêlées des rugbymen. Cette nouvelle surface est un gazon naturel renforcé par des fibres synthétiques. « Multifonctionnelle », elle s’avère aussi plus robuste et résistante.

La dernière fois que le Stade des Alpes avait changé sa pelouse, c’était en 2015. Un gazon naturel conçu pour accueillir majoritairement des rencontres de football. Or, depuis un an, les deux clubs phares de la Métropole utilisent à tour de rôle l’équipement. Soit plus de 40 matchs par saison.

La répétition de ces matchs de haut-niveau impacte inévitablement l’état de la pelouse – et la qualité des rencontres : décollement, faux rebonds, vitesse changeante du ballon, etc. Avec en sus, une « double peine » : un gazon plus abîmé mais également moins de temps disponible pour l’entretenir. Bref, il était temps d'intervenir.

Lucas Frangella/Grenoble-Alpes Métropole

La Métropole, la société gestionnaire du stade Sogestal, et les deux clubs ont donc décidé d’utiliser le seul créneau disponible de 15 jours sans match dans la saison pour lancer l’opération de remplacement. Les travaux ont démarré le 18 novembre et se termineront le 27 novembre. Ainsi, la nouvelle pelouse sera prête pour le prochain match à domicile du GF38 qui se tiendra le 1er décembre face au FC Metz.

Modernisation en route

« Nous sommes très heureux de ce changement de pelouse et de ce choix pour une pelouse renforcée, a indiqué Max Marty, manager général du GF38. C’est très important pour le club, les supporteurs mais aussi évidemment pour les joueurs. On le sait tous : la surface de jeu est fondamentale pour les footballeurs ».

Même satisfaction du côté du FCG. Michel Martinez, président du club : « C’est un exploit remarquable d’avoir changé cette pelouse en un temps record. C’est très important pour la qualité du spectacle (…). Tout le monde a fait le boulot. À nous maintenant de faire le nôtre, c’est-à-dire gagner des matchs… »

« L’opération a coûté environ 500 000 euros mais elle est supportée entièrement par Sogestal, a précisé Christophe Ferrari, président de Grenoble-Alpes Métropole. J’insiste : cela veut dire que c’est sans surcoût pour la collectivité. » Si le Stade des Alpes va pouvoir accueillir dans de bonnes conditions les rencontres de Ligue 2 et du Top 14, il se prépare aussi pour la Coupe du monde qui démarre le 7 juin.

Depuis plusieurs mois, l’équipement se modernise pour améliorer le confort des joueurs et joueuses et du public, toujours plus nombreux (plus de 17000 spectateurs pour France-Nouvelle-Zélande le 17 novembre) : éclairage, vestiaires, plateforme presse, connectivité… Et maintenant la pelouse. Tout est mis en place progressivement pour accueillir dans de bonnes conditions les cinq matchs de la compétition.

Lucas Frangella/Grenoble-Alpes Métropole

 

Retrouvez notre page sur la Coupe du monde féminine France 2019