CitizenCampus : former les citoyens du futur

Publiée le 24 octobre 2018

Depuis la rentrée, l’Université Grenoble-Alpes propose à ses étudiants un nouveau cursus, CitizenCampus, qui vise à former des citoyens aguerris à la réflexion sur les grands enjeux scientifiques en résonance avec la société.

Fotolia

Ils sont 25 étudiants de toutes filières et de tous niveaux à s’être portés candidats pour cette première promotion. Ce qui les a attiré ? Pour Alice, étudiante à SciencesPo Grenoble, c’est notamment l’envie « de ne pas subir les décisions sans les comprendre ».

Le programme part d’un principe simple : nul besoin d’être un expert pour poser les bonnes questions. Isabelle Forge-Allegret, porteuse du projet indique ainsi : « ce cursus ne vise pas à faire des étudiants des experts d’un domaine, mais des citoyens capables d’appréhender des enjeux de nature complexe, à travers le questionnement et le débat ».

Pédagogie innovante

Tout au long des 14 jours que totalise le programme sur l’année, les étudiants seront donc amenés à s’interroger sur les principaux défis de la recherche, à confronter les points de vue et à débattre. Partant de la thématique « sciences, techniques et sociétés : qui gouverne le progrès ? », ils aborderont notamment les notions de citoyenneté, d’intelligence artificielle, de progrès, d’éthique, de santé, de climat…

Pour cela, le programme s’inspire d’une pédagogie innovante initialement destinée à des dirigeants en formation à l’Institut des Hautes Études pour la Science et la Technologie (IHEST) qui mêle apports théoriques, questionnements collectifs, mise en situation et échanges avec des intervenants multiples (responsables politiques, chefs d’entreprises, chercheurs, représentants associatifs…).

Un apprentissage ambitieux pour former des citoyens de demain, en prise avec les transformations de la société, capables de se questionner et d’être acteurs de leur avenir.