Lancement des premiers aménagements de l'opération Portes du Vercors

Publiée le 22 octobre 2018

A Fontaine, les travaux sur le site de l’ancienne discothèque le « Drac ouest » ont été lancés. Ce projet rentre dans le cadre de la première phase du renouvellement urbain de l’ouest de la Métropole, portée par Grenoble-Alpes Métropole, avec l'opération "Portes du Vercors".

Ce projet va transformer un territoire extrêmement attractif pour la Métropole.

L'opération "Portes du Vercors" est un territoire d’une centaine d’hectares situés entre la rivière du Drac et le pied du massif du Vercors, sur les communes de Fontaine et de Sassenage.

Il se caractérise par une situation urbaine très contrastée. A Sassenage, la plaine de l’Argentière constitue l’une des dernières réserves foncières de la première couronne de l’agglomération grenobloise. Elle jouxte un secteur urbain sur Fontaine, peu qualitatif du fait de la présence d’une friche industrielle, et d’un pôle commercial peu structuré et vieillissant.

Ces deux territoires urbains trouvent leur point commun dans la position stratégique qu’ils occupent au sein du territoire Métropolitain, situés à proximité de la Presqu’île et des grands équipements scientifiques, qui constituent un bassin d’emplois important. « Cette situation va donner de la puissance au site » commente le Président de la Métropole, Christophe Ferrari.

Grenoble-Alpes Métropole a confié la réalisation des Portes du Vercors à la société publique locale Isère Aménagement jusqu’en 2030 dans le cadre d’un contrat de concession.

 

La ferme de l’Abbaye, toute une histoire…

Sur l’ilot « Drac Ouest », première opération des « Portes du Vercors », la Métropole, Isère aménagement et la ville de Fontaine ont étudié la possibilité de conserver le bâtiment principal et l’intégrer à un projet global. Des solutions ont été trouvées avec les Bâtiments de France et le Département pour sauver cette ferme, qui daterait du XIV ou XVème siècle et qui appartient à l’histoire fontainoise.

5 logements vont voir le jour dans cette ancienne bâtisse réhabilitée, en parallèle de 74 nouveaux logements, répartis dans quatre bâtiments. Un travail sur les aménagements urbains alentours est également réalisé. Il concerne notamment le terrain aujourd’hui en friche, avec des agencements paysagers, des accès piétons, et des places de parking.

Lucas Frangella / Grenoble-Alpes Métropole Christophe Ferrari, Président de la Métropole de Grenoble, et Jean-Paul Trovero, Maire de Fontaine, entourés des différents partenaires de l'opération.

 

Une mixité urbaine, reliée par un « transport par câble »

Le projet « Portes du Vercors » a pour objectif la réalisation de logements diversifiés, de qualité et le développement d’activités favorisant la mixité urbaine.

D’ici 2030, la première phase prévoit sur 42 hectares la construction de 1600 logements, dont des logements sociaux, l’aménagement d’un pôle de commerce et de loisirs avec un cinéma multiplex, des restaurants....

L’ambition est d’offrir aux habitants un espace de vie agréable, s’appuyant sur la nature et le paysage. Dans cette optique, une trame verte et bleue, reliant Fontaine avec le parc de la Poya et Sassenage avec le parc de l’Ovalie, va être créée. « Elle est la colonne vertébrale de Portes du Vercors » selon les termes de Christophe Ferrari. L’objectif est toujours d’améliorer la qualité de vie des habitants avec des aménagements paysagers permettant « une nouvelle dynamique urbaine sur ce territoire ».

Le dossier comporte enfin un projet de transport par câble (Métrocâble), pour relier Fontaine à la Presqu’île, jusqu’à Saint-Martin-Le-Vinoux, avec trois stations sur l'opération Portes du Vercors.