Expérimentation de la collecte des textiles : des chiffres déjà (très) encourageants

Publiée le 18 octobre 2018

Vous habitez Seyssins, Quaix-en-Chartreuse, Seyssinet-Pariset, Bresson, La Tronche, Saint-Martin-d’Heres ou Poisat ? Il ne vous reste qu’une quinzaine de jours pour profiter de l’expérimentation de la collecte des textiles mise en place par la Métropole sur vos communes.

Dans le cadre de son schéma directeur des déchets 2020-2030, la Métropole s'est fixé un objectif majeur : réduire de 50% le poids des ordures ménagères collectées et en recycler les deux tiers.

Entre autres expérimentations mises en place par la Métropole pour parvenir à ces objectifs – à l’instar notamment de la collecte des déchets alimentaires - la collectivité à lancé en septembre dernier la collecte du textile : l’idée est bien de réduire le volume de déchets textiles envoyé à l’incinération, de favoriser le réemploi et de garantir aux usagers que les textiles dont ils se séparent sont correctement réutilisés. Une expérimentation qui vient compléter l'offre actuelle proposée par de nombreuses associations ainsi que par les déchèteries métropolitaines.

Installés mi-septembre par la Métropole, des conteneurs de collecte de textile ont ainsi fait leur apparition sur plusieurs communes du territoire (Seyssins, Quaix-en-Chartreuse, Seyssinet-Pariset, Bresson, La Tronche, Saint-Martin-d’Heres et Poisat). Ils y resteront jusqu’à la fin du mois d’octobre. De la même façon, deux collectes ponctuelles ont été pratiquées récemment à Varces et au Fontanil-Cornillon.

Plus de 10 tonnes déjà récupérées

Résultat : les 19 conteneurs éphémères installés sur ces 7 communes ont déjà permis de récolter 8200 kg de textile. Tandis que les opérations ponctuelles sur les communes de Varces et du Fontanil-Cornillon ont respectivement totalisé 1600 et 1200 kg de dons !

« Nous sommes satisfaits de ces premiers résultats qui témoignent de la bonne sensibilisation et de la bonne participation des habitants », commente-t-on du côté du service de la collecte métropolitaine. « Mais il reste encore une quinzaine de jours pour augmenter cette participation ! Et face à ce premier succès, nous avons d’ores et déjà décidé de reconduire cette opération au printemps 2019, et toutes les communes qui le souhaitent pourront participer ».

"C'est une excellente initiative"

Pour Jacqueline André, habitante du Fontanil-Cornillon, « c’est une excellente initiative ! J’ai même demandé à ma fille, à ma petite fille et à ma voisine de m'accompagner… Cela nous a permis d’apporter pas mal de textile que nous stockions chez nous car il nous faut d’ordinaire nous rendre jusqu’à Voreppe pour s’en débarrasser ! Et cela fait parfois un peu loin pour des personnes âgées… D’ailleurs, ce serait bien que cette expérience s’installe durablement : cela mobilise les habitants de la commune autour d’une cause vertueuse qui permet en outre de créer des emplois ! Et si les gens savaient qu’une benne à textile s’installait 3 fois par an au cœur du village, ils conserveraient leurs vêtements en attendant, au lieu de les jeter n’importe où ! ».