Week-end découverte au refuge des animaux de l’Apagi

Publiée le 16 octobre 2018

Le week-end dernier, c'était portes ouvertes au refuge de l'Apagi, association œuvrant pour le compte de la Métropole. Christophe Ferrari, président de Grenoble-Alpes Métropole, en a profité pour visiter le site et ses locataires.

Découverte des animaux pour le plus grand bonheur des enfants

Située sur un terrain au Versoud, dans des locaux appartenant à Grenoble-Alpes Métropole, l’Apagi est une association loi 1901 qui œuvre pour le compte de la Métropole, cette dernière étant en charge du service public de protection contre la divagation des animaux. Le rôle principal de l'Apagi est de recueillir et de placer dans des familles d’accueil les chiens et chats abandonnés dans l'agglomération grenobloise.

L’Apagi, qui doit sa création à un couple de passionnés, est née en 1976 et représente l'une des plus grosses structures de l'Isère. Chaque année, elle prend en charge près de 600 animaux. Les locaux de l'association étant vétustes, des travaux de réhabilitation sont prévus d'ici 2020.

5 employés et plus de 400 bénévoles au service des animaux

Guillaume Rossetti / Grenoble-Alpes Métropole Christophe Ferrari, le président de la Métropole de Grenoble était présent et a rencontré le président de l'Apagi, Philippe Peuriere.Pour remplir ses différentes missions, l’Apagi compte 5 employés et plus de 400 bénévoles, dont l'objectif est d'apporter un maximum de réconfort aux animaux pour qu’ils ne soient pas affectés par leur passage en refuge. L'association a en charge l'accueil, les soins, et le placement des animaux abandonnés, notamment ceux en provenance de la fourrière. Les bénévoles participent au bon fonctionnement de l’association (campagnes de désinfection, petits travaux d'entretien…), assurent les sorties régulières des animaux et participent aux manifestations de l’association. Elle gère également un réseau de familles d'accueil bénévoles, qui gardent des animaux jusqu’à leur adoption.

À l’Apagi, d’où viennent les animaux ?

Le refuge récupère les animaux trouvés errants sur la voie publique par la fourrière, les pompiers, la police ou des particuliers. Il recueille aussi les animaux conduits en fourrière, suite au décès ou à l'hospitalisation de leurs maîtres, ou retirés à leur maître par décision de justice pour mauvais traitements.

Chaque semaine, des animaux qui arrivent au terme du délai légal de détention par la fourrière et qui n'ont pas été réclamés par leur propriétaire (8 à 15 jours ouvrés) sont proposés au refuge. La structure les accueille le temps de leur trouver une nouvelle famille. Seuls les animaux présentant un comportement trop agressif ou un état de santé et de souffrance trop catastrophique ne sont pas pris en charge.

Enfin, l’Apagi recueille les animaux abandonnés directement par les propriétaires.