Sassenage : le pont de la Draye rénové et sécurisé

Publiée le 14 août 2018

Elle gère quelque 1500 ouvrages d’art sur son territoire (ponts, tunnels, digues, murs et tranchées) et prévoit d’investir 2,6 millions d’euros par an pour leur entretien. Après la passerelle Saint-Laurent (Grenoble) ou le pont Bergonzoli (Saint-Martin-le-Vinoux), la Métropole vient de rénover le pont de la Draye à Sassenage.

La clef de voûte du pont, sa chaussée, ses gardes corps ont été rénovés.

« Il est primordial d’entretenir régulièrement les ouvrages d’art de la Métropole car ce sont des infrastructures essentielles à nos déplacement et à notre sécurité. D'autant que si on ne le fait pas, la facture devient exponentielle », explique le service de la gestion patrimoniale des infrastructures de la Métropole.

Précisément ! Pas moins de 5000 véhicules transitent chaque jour par le pont de la Draye sur le parcours de la Départementale 531. Et compte tenu de son mauvais état, il était indispensable de le sécuriser en y pratiquant des travaux structurels importants. « Son état était connu des services, il y avait des problèmes d’infiltration d’eau qui menaçait la structure, quelques lacunes de pierres, et la clef de voute était décollée d’une dizaine de centimètres du reste de l’ouvrage ». Son franchissement a été mis en circulation alternée durant les travaux. Commencés début juillet, ils viennent de se terminer.

Pont de la Draye à Sassenage

En quelque 6 semaine, les services de la Métropole ont ainsi reconstruit certaines parties de l’ouvrage et resserré et solidarisé à nouveau l'ensemble de la structure (notamment au niveau du tympan du pont). Aussi, l’ouvrage est désormais étanche, la voirie a été reprise entièrement et les gardes corps ont été remplacés. L’opération métropolitaine aura nécessité un investissement de 120 000 euros de la collectivité.

Le pont de la Draye rénové. Le pont de la Draye rénové.