A480-Rondeau : La déclaration d'utilité publique a été signée

Publiée le 31 juillet 2018

La déclaration d’utilité publique du réaménagement de l’A480 et du Rondeau a été signée le 23 juillet. Un pas de plus vers le lancement des travaux.

Le préfet de l’Isère, Lionel Beffre, a signé le 23 juillet la déclaration d’utilité publique (DUP) pour le réaménagement du Rondeau et de l’A480, à Grenoble. C’est une nouvelle étape importante pour le projet qui avait fait l’objet d’une enquête publique entre novembre 2017 et janvier 2018, suivie d'un avis favorable rendu le 12 mars par la commission d'enquête.

« Je suis évidemment extrêmement satisfait de cette nouvelle, a réagi Christophe Ferrari, président de Grenoble-Alpes Métropole. Des dizaines de milliers de métropolitains sont concernés par ces changements, qu’ils circulent quotidiennement sur ces voies ou qu’ils vivent à proximité immédiate. Avec ce projet, nous œuvrons pour une circulation fluidifiée, sécurisée, apaisée, mais également une amélioration de la qualité de l’air et moins de nuisances sonores. Autant de bénéfices pour les habitants, mais aussi pour l’image et l’attractivité de notre territoire ».

Construits il y a plus de 30 ans et recevant actuellement 100 000 véhicules par jour, l’A480 et le Rondeau sont devenus vétustes, inadaptés et sources de graves nuisances (embouteillages quotidiens, pollution sonore et atmosphérique). Ces deux infrastructures représentent aujourd'hui un handicap en matière de développement et d’attractivité, notamment économique.

Une tranchée couverte

Le projet de réaménagement prévoit notamment d'aménager l'A480 à 2X3 voies et de réaliser une tranchée couverte au niveau de l'échangeur du Rondeau afin de séparer les flux. Il va également plus loin, avec la création d'une nouvelle bretelle d'accès au niveau de la Presqu'île, le réaménagement des diffuseurs des Martyrs et du Vercors, l'aménagement d'une promenade piétonne le long du Drac ou encore la création d'une passerelle pour les cyclistes sur l'Isère.

Il représente un investissement de 380 millions d'euros : 300 millions pour l'A480 financés par la société AREA et 80 millions pour l'échangeur du Rondeau, pris en charge à hauteur de 43 % par l'État, 28% par la Métropole, 21 % par le Département et 8 % par la Région. Prochaine étape : l'enquête publique qui devrait démarrer début septembre. Le lancement des travaux est prévu en 2019.