Aménagement : Pont-de-Claix inaugure la nouvelle place du 8-mai-1945

Publiée le 26 juin 2018

Les premiers travaux réalisés dans le cadre de l’opération « Cœurs de ville, Cœurs de Métropole » viennent de s’achever.

Lucas Frangella/Grenoble-Alpes Métropole

Un peu partout sur le territoire, des communes et la Métropole ont lancé des projets de réaménagement et de développement des centres villes et centres-bourgs. Qu’elles concernent des zones urbaines très denses ou des villages, ces opérations poursuivent toutes les mêmes objectifs : améliorer le cadre de vie, soutenir les commerces de proximité, apaiser la circulation et valoriser le patrimoine.

Pour garantir la cohérence de ces interventions, la Métropole a lancé il y a deux ans la démarche « Cœurs de ville, Cœurs de Métropole » qui regroupe sous une même bannière ces projets de réaménagement. Neuf communes de l'agglomération ont rejoint l’initiative. Christophe Ferrari, président de Grenoble Alpes Métropole et maire de Pont-de-Claix, a inauguré les premiers aménagements de la place du 8-mai-1945 à Pont-de-Claix réalisés dans le cadre de cette opération.

Voir l'image en grand Lucas Frangella/Grenoble Alpes MétropoleSituée devant la mairie, l’esplanade est devenue semi-piétonne. Des arbres ont été plantés et les cafés ont davantage d’espace pour installer leurs terrasses. La circulation se veut plus apaisée, la sécurité a été renforcée et les parkings alentours ont été réaménagés. « C’est désormais un endroit où l’on a envie de prendre son temps, envie de boire un café et d’en profiter », a déclaré Christophe Ferrari.

Une attractivité renforcée

D’un coût de 4,2 millions d’euros, ces aménagements correspondent à la première étape de la transformation du centre-ville de Pont-de-Claix. Le projet prévoit en effet de créer un espace piétonnier continu jusqu’au sud de la place Salvador-Allende, ainsi que la rénovation des façades des immeubles entourant la place d’ici trois ans. « Nous avons le devoir de renouveler le village dans toutes ses dimensions », a souligné Christophe Ferrari.

Christophe Mayoussier, vice-président de la Métropole et maire du Gua, s’est « félicité de l’avancée de ce beau projet qui va renforcer l’attractivité du centre-ville et des commerces ». De son côté, Françoise Gerbier, vice-président du Syndicat mixte des transports en commun (SMTC) et maire de Venon, a souligné l’aménagement des nouveaux arrêts de bus et la mise en place des nouvelles lignes Proximo 25 et 26 à la rentrée prochaine pour améliorer la desserte du Grand Sud grenoblois.