Champ-sur-Drac : la route de Saint-Georges-de-Commiers sécurisée

Publiée le 22 juin 2018

Ce jeudi, le président de la Métropole Christophe Ferrari s’est rendu sur la commune de Champ-sur-Drac pour constater l’avancement des travaux de sécurisation et d’apaisement de la route (très fréquentée) de Saint-Georges-de-Commiers (ex RD 529).

©Grenoble Alpes Métropole / Guillaume Rossetti

10 000 passages par jour dont de nombreux camions

10 000 passages par jour. C’est le nombre impressionnant de véhicules qui transitent chaque jour sur l’ancienne RD 529, laquelle coupe en deux la petite commune de Champ-sur-Drac (Sud grenoblois). Une fréquence qui s’est renforcée depuis l’interdiction de la N85 (rampe de Laffrey) aux poids lourds - où les accidents ont été nombreux par le passé - , lesquels n’ont désormais d’autre choix que d’emprunter la RD529 pour descendre de la Matheysine ou pour la rejoindre. Sans compter la présence, sur la commune, de la Zone industrielle très active de la Plaine.

Fin du chantier prévue à la fin du mois

Voir l'image en grand Christophe Ferrari, président de la Métropole en visite sur le chantier.Devant la densité de ce trafic, les riverains ont donc saisi la commune afin qu’il soit réalisé des travaux de sécurisation et notamment d’abaissement de la vitesse. Sur 250 mètres, à partir du pont qui enjambe la Romanche à l'entrée de la commune, la Métropole, la Ville de Champ-sur-Drac et le Syndicat mixte des transports en commun (SMTC) ont donc décidé de démarrer fin avril un chantier qui devrait se terminer à la fin du mois.

Sécuriser les usagers

Les travaux, financés par la Métropole, la commune et le SMTC, permettront de réduire la vitesse du trafic et ainsi de sécuriser l’ensemble des usagers (automobilistes, cyclistes et piétons). Cela, grâce à la pose de radars pédagogiques, la réduction de la largeur de la voie, la création d’un îlot central, la pose de ralentisseurs, ou encore la création d’un trottoir côté commerces et la reprise du marquage de la bande cyclable. Le stationnement sera par ailleurs réorganisé, le réseau d’éclairage rénové et deux arrêts de bus de la ligne Proximo 70 seront désormais accessibles aux personnes à mobilité réduite.

"Une collaboration étroite"

Voir l'image en grand Jacques Nivon, maire de Champ-sur-Drac, Christophe Ferrari, président de la Métropole et Ludovic Bustos, vice-président en charge de la voirie métropolitaine.« Cet aménagement témoigne de la nécessité d’une collaboration étroite entre la Métropole, la commune, le STMC et les habitants qui ont collaboré », s’est exprimé le maire de Champ-sur-Drac, Jacques Nivon. « En étant présent aujourd’hui, pour cette visite de chantier, la Métropole prouve qu’elle a à cœur de suivre ce qui se passe dans ses petites communes, car on ne peut faire Métropole qu’avec ses 49 communes ».

« Une Métropole n’est forte que si elle réussit son articulation avec ses communes », a insisté Christophe Ferrari. « Nous devons réussir à prendre les projets par tous les bouts et à apporter un soin particulier à toutes les échelles de projet. Car la crédibilité du couple Communes/Métropole en dépend… et c’est mon unique feuille de route ».