Culture : la Villeneuve affiche ses visages

Publiée le 21 juin 2018

Le collège Lucie-Aubrac et la Maison de l’image exposent actuellement leurs travaux photographiques respectifs sur l’identité de la Villeneuve. Un travail affiché sur les murs du quartier, visible dès maintenant, de la MJC Prémol à la Place des Géants, en passant par la galerie de l’Arlequin et le parc Jean-Verlhac.

©Grenoble-Alpes Métropole / Lucas Frangella

« En juin dernier, nous avons vécu un moment difficile pour tout le monde lors de l’incendie volontaire de notre collège Lucie-Aubrac* », se rappelle Katy Munoz, professeur d’art plastique du collège. « Alors pour finir l’année sur une note positive, personnels, élèves, enseignants, nous avons voulu faire quelque chose de beau pour que les gens voient que malgré ce qui nous est arrivé, on continue à travailler ensemble, que ce n’est pas parce qu’on était abattus sur le coup que l’on ne s’est pas relevés ».

Le projet Inside/Out de l'artiste JR comme support de travail

©Grenoble-Alpes Métropole / Lucas FrangellaC’est après avoir visionné, avec ses élèves, le film “Visages Villages”, réalisé par Agnès Varda et l’artiste JR, mais surtout après avoir entendu parler du projet Inside/Out - également lancé par JR - que Katy Munoz a eu le déclic… « JR travaille sur des actions positives grâce à des collages grand format représentant des portraits d’habitants dans leur quotidien. Le projet Inside/out nous a donc immédiatement parlé ! ».

Plateforme numérique globale, Inside/Out donne à chacun, partout dans le monde, l’opportunité de partager son portrait et de faire passer le message qui lui tient à cœur. Pour cela, il suffit de réaliser des portraits photographiques et de les envoyer à l’artiste via la plateforme dédiée au projet. S’il juge les photos réussies, des tirages grand format en noir et blanc sont envoyés gratuitement aux participants, qui n’ont plus qu’à les coller dans leur quartier. Plus de 260 000 personnes ont déjà pris part au projet, dans 129 pays.

Personnels, élèves, enseignants dans l'œil de l'objectif

©Grenoble-Alpes Métropole / Lucas FrangellaPersonnels du collège, élèves, enseignants et principaux sont ainsi passés devant l’appareil du photographe Jean-Félix Fayolle (engagé dans la photographie sociale documentaire) lequel s’est concentré sur des fragments de visages. Car « pour certains, c’est compliqué de s’afficher, donc on a décidé de ne montrer que des parties du visage, ce qui a permis de faire participer plus de monde », positive Katy Munoz.

Nez, bouches, oreilles, yeux, ouverts ou fermés, ont donc été collés en grand sur des murs du collège comme sur l’ancien collège Lucie-Aubrac ou encore dans le parc Jean-Verlhac. « Tout le monde a participé, même les pompiers que nous sommes allés chercher et qui s’étaient fait caillasser alors qu’ils tentaient d’éteindre le feu dans le collège ». Les portraits resteront le temps qu’ils soient détruits par les gens ou naturellement par les intempéries.

S'approprier le nouveau collège

©Grenoble-Alpes Métropole / Lucas FrangellaPour les élèves, ce travail en commun a été l’occasion de s’approprier leur nouveau collège, et d’oublier un peu cet événement tragique d’il y a un an : « Pour moi, ce travail symbolise le partage », témoigne Amine, 14 ans, en classe de 4e. « De la 6e à la 3e, tout le monde a participé aux photos, aux collages, à l’organisation de l’événement. C’est important pour le collège, ça permet de l’égayer et de se distraire en même temps. Car l'incendie nous a quand même fait mal au cœur… On y avait passé du temps ».

Ramatoulaye, 12 ans, en 5e, a quant à elle « beaucoup aimé » passer devant l’objectif. « C’est rare et c’est beau des photos où l’on ne voit que des parties du visage. Et puis le travail qu’on fait ensemble avec Mme Munoz nous soulage un peu. On commence a se sentir mieux dans ce nouveau collège ».

50 portraits pour la fête de quartier le 23 juin

Sans transition, jusqu’au 23 juillet, la Maison de l’image propose de son côté l’exposition “Street Art” dans le quartier de la Villeneuve. Également réalisée avec le concours du photographe Jean-Félix Fayolle ainsi qu'une équipe de photographes citoyens et des habitants du quartier de la Villeneuve, l’exposition s’est donnée pour but de "dresser un portrait humain du quartier".

Une cinquantaine de portraits (mais aussi des paysages) seront ainsi affichés sur les murs de la MJC Prémol, dans la galerie de l’Arlequin et sur la place des Géants (vous pouvez participer à cet affichage jusqu’à vendredi) et la Maison de l’image vous invite à prendre part à la création de la scénographie. Par ailleurs, lors de la fête de quartier de la Villeneuve prévue ce samedi 23 juin, vous pourrez rencontrer sur place (dès 15 h) le photographe et même vous faire tirer le portrait grâce à un studio photo mobile de 16h à 18h.

*Les élèves du collège Lucie-Aubrac qui a été incendié en juin 2017 ont désormais cours en lieu et place de l'ancien collège des Saules.