Culture : "Délices Perchés", le festival qui allie musique et gastronomie

Publiée le 12 juin 2018

C’est une première. Notre-Dame-de-Mésage accueillera le festival "Les Délices Perchés" du 16 au 17 juin avec près d’une vingtaine de spectacles, concerts et animations conçus par plus de 40 artistes principalement locaux, le tout accompagné de dégustations.

À l’orée de l’été, Notre-Dame-de-Mésage se pare de son tout premier festival culturel alliant gastronomie et musique. Une aventure qui trouve son origine auprès d’un groupe d’amis : « Nous sommes tous issus de la commune et voulions retrouver les évènements conviviaux qui ont bercé notre jeunesse, mais aussi faire quelque chose qui nous ressemble, mêlant des concerts, des animations et une certaine exigence culinaire », explique le coordinateur du festival Vincent Tournon.

Des animations de haut vol

Les personnages fantasques de la compagnie théâtrale des “Gentils” déambuleront le samedi tandis que la Chapelle de Notre-Dame-de-Mésage résonnera au son des troupes et groupes invités, dont celle de la compagne Ballet 21 avec leur spectacle « Dazain ». Le parvis de la mairie résonnera aux mélodies entraînantes du Big Ukulele Syndicate le samedi, suivi le lendemain par les démonstrations circassiennes acrobatiques de la compagnie Mauvais Coton avec « Culbuto ».

Côté culinaire, le festival de vin le Millésime, partenaire des Délices Perchés, proposera une dégustation de crus et un grand banquet (350 personnes attendues) sera organisé le samedi soir.

« Nous espérons accueillir entre 800 et 10 00 personnes sur le site. Plus de 150 bénévoles et artistes venant de 15 communes de la métropole ont participé à la mise en place de ce festival ! » Une œuvre de solidarité territoriale qui a permis au festival d’être soutenu par la Métropole, via son Fonds de participation métropolitain. « Sans cela, nous n’aurions pu faire un évènement à la mesure de nos ambitions ! », conclut Vincent Tournon.


Tarifs
: entrée libre et gratuite pour tous / certains spectacles sont payants (jusqu’à 8 €)