Foot, rugby, basket... La belle saison du sport collectif

Publiée le 29 mai 2018

Les clubs sportifs de la Métropole ont enchaîné les performances et les titres cette année.

J.Robert-FCG

Et le Stade des Alpes chavira. Le 12 mai, au terme d’un match intense contre Oyonnax, les 15 joueurs du FC Grenoble Rugby ont fait exulter les 18 500 spectateurs. Au coup de sifflet final, le public, ivre de joie, a envahi la pelouse pour communier avec les joueurs et fêter cette large victoire (47-22). Un an seulement après sa descente en Pro D2, le club retrouve le Top 14, l’élite du rugby.

Les Amazones (rugby féminin) ont participé à ce week-end historique en s’imposant le lendemain face aux Béarnaises de Lons. Après avoir réalisé une saison parfaite (14 matchs gagnés sur 14), l’équipe féminine du FCG décroche le titre de champion de France Élite 2 Armelle-Auclair (2e division), et rejoint ainsi le Top 16. La saison prochaine, deux équipes de rugby grenobloises évolueront donc en élite.

Une collection de titres

Et ce n’est pas fini. Car le G Voir l'image en grand Julian Diaféria-GF38F38 est de retour ! En faisant match nul (0-0) face à Bourg-Péronnas le 27 mai, le club de foot a enfin décroché son ticket pour la Ligue 2. Un an avant l’accueil dans la métropole de la Coupe du monde de football féminin (7 juin-7 juillet 2019), ces retrouvailles du football grenoblois avec le haut niveau ne pouvaient pas mieux tomber.

Mais le rugby et le foot ne sont pas les seuls sports à la fête. Les clubs de la Métropole ont collectionné cette année les titres, les récompenses et les trophées. En fait, jamais le sport collectif n’avait autant brillé dans l’agglomération.

Au terme d’une très belle saison, les handballeurs du GSMH-GUC étaient assurés de monter en Proligue (2e division), dès le 28 avril. Un mois après, le 26 mai, ils ont enfoncé le clou en étant sacrés champion de France de Nationale 1. Et à la même date, les Centaures (football américain) retrouvaient l’élite après leur victoire face aux Ours de Toulouse.

Une terre sportive

Cette année, les jeunes des Brûleurs de Loups n’ont pas fait les choses à moitié. Alors que leurs aînés avaient emporté le trophée en 2017, les moins de 17 ans et moins de 20 ans ont assuré la relève et remporté deux Coupes de France en 2018. Une double victoire historique qui marque d’abord l’excellence de la formation grenobloise et s’avère de bon augure pour l’équipe A, vice-championne de France 2018, qui dispose là d’un vivier intéressant pour les prochaines saisons de la ligue Magnus.

Autre Coupe de France… Décrochée en avril cette fois par le Basket Club féminin La Tronche-Meylan. En remportant pour la première fois ce trophée, le club a écrit l’une des plus belles pages de son histoire. La belle histoire se termine avec les Yéti’s (roller-hockey) qui raflent la Coupe de France pour la 2e année consécutive.

« On doit d’abord ces très beaux résultats aux joueuses, aux joueurs mais aussi à toutes celles et ceux qui les accompagnent, sourit Yannick Belle, vice-président de la Métropole délégué aux sports. Ces performances renforcent aussi l’attractivité du territoire et son image de terre sportive. Et cela va de pair avec la volonté de la Métropole d’accueillir de grands événements nationaux et internationaux, comme le Critérium en juin ou les Internationaux de patinage en novembre (…). De Grenoble, on connait surtout l’innovation. Nos clubs nous ont rappelé de belle manière qu’il faut aussi compter avec le sport ».