Projet Métropolitain 2030 : La parole est à vous !

Publiée le 29 mars 2018

Les habitants de la Métropole sont invités à donner leurs avis et partager leurs réflexions sur le Projet Métropolitain 2030. Rendez-vous sur le site participation.lametro.fr jusqu’au 10 avril.

Guillaume Rossetti

L’avenir de la Métropole vous intéresse ? Vous souhaitez partager vos idées sur ses politiques publiques, son développement ou son identité ? Une seule adresse : participation.lametro.fr. Une page a été ouverte sur cette plateforme numérique pour recueillir vos avis et commentaires sur le Projet Métropolitain 2030. De quoi s’agit-il ?

Depuis juin 2017, tous les élus de Grenoble Alpes Métropole, de la majorité et de l’opposition, travaillent à la rédaction d’un document d’orientation des politiques publiques baptisé Projet Métropolitain 2030. L’objectif est de définir une feuille de route pour la prochaine décennie. Autrement dit, fixer un cap pour savoir où l’on va et anticiper les évolutions (territoriales, sociétales, institutionnelles...).

Car même si elle est encore très jeune, la Métropole réfléchit déjà à son avenir. Mais ce n’est pas la première fois que cet exercice est mené à l’échelle du territoire. La communauté d’agglomération, qui a été remplacée par Grenoble Alpes Métropole en 2015, avait déjà réalisé et adopté deux projets similaires – avec 2020 pour horizon : le premier en avril 2003 puis, le second en octobre 2007.

Dix groupes de travail, 80 auditions

Pour ce nouveau document, les élus métropolitains se sont répartis en huit groupes de travail. Parallèlement, plusieurs membres du Conseil de développement (C2D) de la Métropole en formaient deux autres. Tous ensemble, ils ont travaillé sur des « sujets d’intérêt métropolitain » et qui intéressent la vie quotidienne des habitants : la santé, l’éducation, les inégalités sociales, la transition industrielle, etc.

Pendant plus de six Voir l'image en grand Guillaume Rossettimois, ils ont mené près de 80 auditions auprès d’associations comme la MJC Prémol à Grenoble, la Ligue de l’Enseignement et la Mission Locale. Ils se sont également rendus dans des start-ups et des grandes entreprises de la région comme STMicro et Schneider. Enfin, ils ont écouté plusieurs acteurs publics comme l’Agence régionale de santé, le rectorat ainsi que les deux Parcs naturels régionaux du Vercors et de la Chartreuse.

Au terme de ces consultations, ces groupes de travail ont rassemblé leurs premières pistes de travail dans des « rapports d’étonnements ». Pour compléter ce diagnostic « in situ », un panel d’une vingtaine de jeunes a été mis sur pied pour savoir ce qu’évoque pour eux la Métropole en 2030. L’ensemble des métropolitains est également appelé à se prononcer via Internet.

Liker les commentaires

Une page dédiée au Projet Métropolitain 2030 a été ouverte en mars 2018 sur la plateforme participative de la Métropole. Tout le monde peut s’y rendre et « poster » son avis. Il suffit d’ouvrir un compte avec son nom (ou un pseudo), de renseigner une adresse mail et de choisir un mot de passe. Modérés a posteriori, tous les avis sont rendus publics. Cette phase de concertation dure jusqu’au 10 avril.

Les habitants peuvent répondre à une série de questions posées par les groupes de travail : quel emblème pour Grenoble Alpes Métropole, quel développement économique ?, etc. Ils peuvent aussi « liker » les commentaires ou réflexions des autres internautes. Bref, c’est un espace où chacun est libre d’intervenir dans le domaine qu’il souhaite. Les avis recueillis nourriront la suite des travaux sur le Projet Métropolitain qui sera finalisé avant la fin de l’année.