Mécanique-métallurgie : la filière se mobilise pour l’emploi

Publiée le 22 mars 2017

Face aux difficultés de recrutement rencontrées par les entreprises de la filière mécanique métallurgie, celles-ci se mobilisent pour trouver des solutions innovantes à cette problématique. Une cinquantaine d’acteurs se sont ainsi réunis au stade des Alpes jeudi 16 mars.

©Grenoble-Alpes Métropole/ Guillaume Rossetti

Automobile, électronique, hydraulique, semi-conducteurs… Le constat est le même dans tous les secteurs de la filière. Alors que les besoins sont réels dans le bassin grenoblois, les entreprises peinent à trouver des candidats. La faute notamment « à un déficit d’image de la filière et de ses métiers », précise Olivier Goy, en charge de l’emploi et des métiers de l’industrie à l’Udimec1) .

 

Depuis 2015 et les “Premières rencontres mécanique métallurgie”, un des objectifs du plan d’actions porté par la Métropole, EDF et l’ensemble des partenaires est donc de promouvoir et de donner de la visibilité à cette filière afin d’attirer des candidats. « Contrairement aux idées reçues, les métiers de la mécanique métallurgie sont plutôt bien rémunérés et très variés », indique ainsi Olivier Goy. Par ailleurs, avec l’arrivée du numérique, les conditions de travail ont énormément évoluées, l’usinage des pièces étant désormais souvent assisté par ordinateur.

 

Le but de cette matinée de travail était donc, au travers de trois ateliers successifs2) , d’échanger entre tous les acteurs afin de faire émerger des solutions innovantes et pragmatiques pour favoriser l’emploi et le transfert de compétences dans la filière.

Vous êtes une entreprise de la mécanique-métallurgie intéressée par cette démarche ?

Renseignez-vous auprès de Frédéric Cook à la métropole grenobloise : frederic.cook@lametro.fr / 04 76 59 57 82

Vous êtes intéressés par les métiers de la mécanique métallurgie ?

Renseignez-vous auprès du pôle formation des industries technologiques de l’Isère : www.formation-industries-isere.fr



1) Union des industries métallurgiques électriques connexes (Udimec).

2) Les trois ateliers organisés :
- Comment gérer le besoin de compétences et fidéliser dans un contexte de fluctuation des carnets de commandes ?

- Quelles solutions innovantes pour transmettre les compétences et les partager ?
- Comment intégrer de nouveaux collaborateurs en situation de pénurie de candidats immédiatement opérationnels ?