Transition du territoire : la caisse des dépôts et la Métropole avancent main dans la main

Publiée le 22 mars 2017

Christophe Ferrari, président de la Métropole et Philippe Blanquefort, directeur régional Auvergne Rhône-Alpes de la Caisse des dépôts et consignations ont dernièrement signé une convention de partenariat qui traduit leur engagement respectif en faveur de la transition énergétique, écologique, démographique et économique du territoire.

©Lucas Frangella Christophe Ferrari, président de la Métropole et Philippe Blanquefort, directeur régional Auvergne Rhône-Alpes de la Caisse des dépôts et consignations ont signé une convention de partenariat.

Cette convention porte à 597 155 € au total la participation de la Caisse des dépôts pour 3 657 705 € d'investissements en ingénierie portés par la Métropole. Avec un volume de ses investissements chiffrant à plus de 840 M€ entre 2015 et 2020, la Métropole montre ainsi sa volonté de développement du territoire en accompagnant des projets emblématiques.

Par cette nouvelle convention, l’ingénierie des projets suivants sera soutenue :

  • Le Schéma de transition énergétique de la Métropole (TEM) : l’objectif est d’offrir aux habitants et aux communes des services structurés, coordonnés et performants en matière d’énergie.
  • Nouvelle Unité de production de chaleur : construction d’un complexe énergétique de 30 MW thermique biomasse et 6,5 MW électrique de cogénération, dénommé la Nouvelle Unité de Production (NUP), 100% biomasse située sur la Presqu’île.
  • Évolution du réseau de chaleur de la ZAC Flaubert-Est à Grenoble.
  • Raccordement au réseau de chaleur de la plateforme chimique au Pont-de-Claix afin de récupérer la chaleur perdue.
  • Dispositif Mur - Mur 2 : poursuite du dispositif engagé en 2015 au profit de 5 000 nouveaux logements.
  • Mobilités durables : liaison urbaine aérienne par câble, le Rondeau et réaménagement de l’A480, centre, réseau express à vélos, projet Hyway…
  • Économie sociale et solidaire (ESS) : plan stratégique de la Métropole et interventions dans les quartiers prioritaire.
  • Politique de la ville : la garantie jeunes : expérimenter une approche innovante de recherche d’emplois dans laquelle l’engagement du jeune est nécessaire dans une relation «gagnant-gagnant». Les 2 Villeneuves : favoriser l’implantation et le développement d’activités économiques, notamment l’économie de proximité dans ces quartiers.
  • Grands moulins de Villancourt : le projet s’inscrit dans une politique volontariste initiée par la ville du Pont-de-Claix et de nombreux partenaires universitaires, associatifs et culturels, de mettre les sciences à la portée de tous.