Emploi : La Métropole et Pôle Emploi renforcent leur partenariat

Publiée le 16 février 2018

Grenoble Alpes Métropole et Pôle Emploi ont signé deux conventions pour favoriser le retour à l’emploi.

Lucas Frangella/Grenoble Alpes Métropole

La Métropole compte plus de 36 000 demandeurs d’emploi inscrits dans une des cinq agences Pôle emploi de son territoire. Ce nombre n’a cessé d’augmenter depuis dix ans. Le chômage touche plus particulièrement les personnes les moins qualifiées, les séniors, les jeunes et les habitants des quartiers de la politique de la ville.

Face à cela, Grenoble Alpes Métropole et Pôle Emploi ont noué depuis plusieurs années un partenariat pour faciliter l’accès à l’emploi du plus grand nombre et offrir aux entreprises du territoire une main d’œuvre adaptée et qualifiée.

Afin de donner une ampleur nouvelle à cette collaboration, deux nouvelles conventions ont été signées jeudi. La première renforce le partenariat entre la Métropole et Pôle Emploi. Les deux parties s’engagent à partager régulièrement les informations relatives au territoire dans le cadre d’un diagnostic économique ; à mener des plans d’action concertés permettant une meilleure identification des compétences recherchées (en particulier dans les secteurs présentant des difficultés de recrutement) ; à mettre en place un dispositif de coopération garantissant l’efficacité du premier contact et d’une offre de service adaptée à l’entreprise ; et enfin, à mener des actions innovantes pour lever les freins à l’emploi (liés aux transports, à la garde d’enfants, etc.).

« L'efficacité augmente lorsque nous coopérons »

La seconde convention signée jeudi concerne le PLIE (Plan local pour l’insertion et l’emploi). Le document prévoit de coordonner les actions réalisées par les agences Pôle Emploi et le PLIE notamment vers les entreprises pour optimiser leurs forces et de développer conjointement des actions innovantes pour lever les freins socioprofessionnels.

Ces deux conventions permettront d’améliorer l’articulation des actions mises en œuvre par les collectivités locales et les EPCI en matière d’insertion de leurs habitants les plus éloignés de l’emploi et celles du Pôle emploi, et ce sans chevauchement des interventions de chacun.

« L'efficacité augmente lorsque nous coopérons et que nous renforçons nos partenariats, quelques soient les compétences, entre nos territoires, a souligné Christophe Ferrari, président de Grenoble Alpes Métropole. Bien sûr, il est plus facile de faire chacun dans son coin, mais c'est moins efficace. Ce que nous constatons, c'est que la reprise est là, mais elle doit concerner tout le monde y compris celles et ceux qui sont le plus éloignés de l'emploi. C'est une réponse concrète pour les 36 000 métropolitains inscrits à Pole Emploi et dont le nombre n'a cessé d'augmenter depuis 10 ans. »