Filière mécanique / métallurgie : un "coup de pouce" pour 12 entreprises innovantes du secteur

Publiée le 5 février 2018

Douze entreprises régionales, issues de la filière mécanique / métallurgie, ont reçu une aide de 10 000 euros de la part de la Métropole, d’EDF Une Rivière Un Territoire, du Crédit Mutuel, du groupe minier Rio Tinto et du Grésivaudan, après avoir été retenues lors d’un appel à projets innovants.

©Grenoble-Alpes Métropole / Lucas Frangella La société fontainoise Leptons Technologies propose un procédé innovant de canon à faisceaux d’électrons pour le soudage de pièces mécaniques. Ici, une pièce réalisée en 3D, grâce à cette technologie de pointe.

Parce que la filière mécanique / métallurgie représente quelque 8000 emplois répartis dans plus de 200 entreprises installées dans le bassin grenoblois, la Métropole et ses partenaires EDF Une Rivière Un Territoire et le pôle de compétitivité Viaméca sont depuis trois ans aux côtés de ces entreprises pour les soutenir et accroître leur visibilité.

Grenoble-Alpes Métropole/ Lucas Frangella « Si le risque fait partie de l'ADN de l'entreprise, nous sommes aussi là pour cela ; nous devons aider les entreprises à se lancer sur le terrain de l'innovation », a estimé le président de la Métropole, Christophe Ferrari. « On est ici sur un territoire qui aime son industrie, laquelle est si belle », a insisté ce jeudi le président de la Métropole, Christophe Ferrari, lors d’un temps de présentation à la presse des différentes entreprises retenues dans le cadre de cet appel à projets. « J’ai souhaité que nous soutenions cette initiative car elle encourage de façon très forte la culture de l’innovation et la prise de risque », a-t-il ajouté.

Financer les études de faisabilité

Un appel à projets permettant aux entreprises retenues de recevoir une aide de 10 000 euros, pensée comme « un petit coup de pouce pour les entrepreneurs qui ont souvent beaucoup de bonnes idées mais qui ont parfois du mal à passer à la phase d’étude de faisabilité, car celle-ci coûte de l’argent et comporte un risque », a souligné Philippe Baizet, fédérateur industries du pôle de compétitivité Viaméca.

« C’est une très bonne initiative »

« C’est une très bonne initiative », a commenté Bruno Robin, fondateur de la société fontainoise Leptons Technologies venu présenter quelques pièces mécaniques réalisées grâce à son canon à faisceaux d’électrons innovant. « Cette aide nous a permis de financer à 50% une nouvelle étude de marché destinée à cibler les domaines les plus porteurs pour notre développement produit », à l'instar de l'imprimante 3D, du soudage de précision, des rayons X ou des évaporateurs de métal.

Grenoble-Alpes Métropole/ Lucas Frangella Thierry Petrucci, gérant de la société Fips, fabrique des filets de protection métalliques.Satisfaction partagée du côté de Thierry Petrucci (ci-contre), gérant de la société Fips, sise à Saint-Romain-de-Jalionas, qui fabrique des filets de protection métalliques pour le remplissage de gardes corps ou pour les plantes grimpantes des façades des immeubles. « Certaines étapes de la conception de ces filets sont très fastidieuses», a expliqué Thierry Petrucci. « Nous souhaitions donc savoir s’il était possible de concevoir une machine capable de les automatiser, mais nous devions pour cela financer une étude sans être certain du résultat. Cette aide de 10 000 euros nous a permis de répondre à cette question. Aujourd’hui, la machine est en cours de fabrication ».

Au sein du bureau d’études de la société eybinoise Alpes Techniques Industries, spécialiste en ingénierie et réalisations industrielles, on travaille actuellement à la conception d'une nouvelle source d'énergie pour aéronef à partir d'une "pile à combustible" alimentée en hydrogène : « On est sur un process scientifique relativement long donc il nous reste du chemin à faire », s'est expliqué Loïc Bois, à la tête dudit bureau. « Mais cette aide de 10 000 euros nous a permis de faire un grand pas en avant avec des essais scientifiques très encourageants ».

Un nouvel appel à projets innovants cette année

Face à ce succès, un nouvel appel à projets innovants sera lancé en direction des entreprises de la filière en mars de cette année. Et lors du conseil métropolitain qui se tiendra ce vendredi 9 février, la Métropole a d'ores et déjà prévu de proposer à l'assemblée de reconduire sa participation financière à cet appel à projets, dans les même proportions qu'en 2017, c'est-à-dire à hauteur de 50 000 euros.

Grenoble-Alpes Métropole/ Lucas Frangella Les entreprises lauréates et leurs parrains réunis.