Institution : Christophe Ferrari présente ses voeux pour l’année 2018

Publiée le 19 janvier 2018

Jeudi soir, dans l’enceinte de la patinoire Polesud et devant un parterre composé d’élus et de représentants du monde économique et associatif, le président de la Métropole Christophe Ferrari, entouré de son exécutif et d'élus métropolitains, a présenté ses voeux pour l’année 2018.

©Grenoble-Alpes Métropole / Nicolas Pianfetti

Invitant à « une plus grande solidarité », le président a évoqué « les dernières intempéries qui ont frappé durement plusieurs communes métropolitaines » et eu « une pensée toute particulière pour Robert SANDRAZ, sapeur-pompier volontaire qui a perdu la vie alors qu’il portait secours (...). Je souhaite ici vous dire ma reconnaissance pour les agents du service public, qu’il soit communal, métropolitain, départemental ou encore national, des agents qui ont oeuvré sans relâche au service de leurs concitoyennes et concitoyens, d’abord et avant tout pour protéger mais également, ensuite, pour garantir un retour à la normale le plus rapide possible ».

Après avoir rappelé « la sécurisation de l’alimentation en eau potable des communes de Vif, du Gua et de Varces Allières et Risset sur lesquelles la Métropole a, là encore, été confrontée à un baptême du feu », il a de la même façon évoqué « la prévention des inondations, une compétence que la Métropole exerce depuis le 1er janvier de cette année et qui nécessitera d’anticiper pour nous permettre non pas d’empêcher les catastrophes naturelles mais d’éviter leurs conséquences les plus funestes ».

Pour illustrer les services rendus par l’institution, le président Ferrari a ensuite énuméré la réduction des embouteillages avec « les avancées du réaménagement de l’échangeur du Rondeau et de l’A480 (…), un dossier crucial », l’amélioration de la qualité de l’air, la Métropole étant « la première agglomération de France à avoir instauré un protocole local qui garantit une mobilisation collective de l’ensemble des acteurs en cas de pics de pollution », l’accueil des gens du voyage, avec une aire qui « va enfin voir le jour en 2018, sur les communes de Saint-Egrève et du Fontanil-Cornillon », et enfin le traitement des déchets, avec « la collecte des déchets alimentaires, le développement de déchetteries nouvelle génération, le tri des textiles, sans oublier la construction d’un centre de méthanisation, d’un centre de tri et d’une usine d’incinération ».

Evoquant un territoire métropolitain fort de ses nombreuses grandes entreprises, riche de ses startup, de ses universités et de ses pôles de compétitivité, le président s’est par ailleurs félicité que la Métropole soit sélectionnée dans le cadre de l’Appel à manifestation d’intérêt national "Territoire d’Innovation de Grande Ambition" du Programme d’Investissements d’Avenir. « Baptisé GREAT, pour GRenoble Alps Together, il vise à transformer le territoire, en réussissant sa transition énergétique et écologique au service de la qualité de vie et s’articule autour du développement massif du covoiturage, de la réduction de la consommation d’énergies fossiles par le partage des ressources locales et de la réduction de l’exposition des citoyens à la pollution atmosphérique ».

« Pour conclure et si 2017 a, à n’en pas douter, été une année politique intense, nationalement et internationalement, nous constatons chaque jour qu’une partie des réponses dont nous avons besoin pour vivre mieux s’inventent ici et maintenant. Je formule le voeu que notre Métropole demeure cet espace d’épanouissement pour toutes ses habitantes et tous ses habitants, un territoire fertile où toutes et tous ont leur place. Je vous souhaite une belle, une très belle, année, à toutes et à tous, une année de petits et grands bonheurs ».