Espace public : Un code de la rue pour une Métropole apaisée

Publiée le 14 novembre 2017

Comment mieux partager l'espace public ? Le Code de la rue pour une Métropole apaisée rappelle les règles élémentaires.

Le Code de la rue rappelle les grands principes pour renforcer la sécurité des usagers les plus vulnérables comme les cyclistes et les piétons.

Après avoir récupéré la compétence voirie en 2015, la Métropole a lancé la démarche Métropole apaisée avec deux objectifs : diminuer la pression de la voiture dans l’espace public et rendre leur place aux piétons et aux cyclistes. Dans la continuité de ce dispositif, elle vient de publier le Code de la rue de la Métropole apaisée.

Ce petit fascicule d’une trentaine de pages constitue un rappel des règles élémentaires du code de la route adapté au milieu urbain : quelle est la vitesse maximum autorisée dans l’agglomération ? Qui a la priorité ? Qui peut aller sur le trottoir ? À qui céder le passage ? Et cætera. Le but : apprendre à mieux partager l’espace public.

 

Prenons trois exemples de règles élémentaires à respecter qui, si elles étaient toujours respectées, permettraient d’éviter les conflits entre usagers. Un, dès qu’ils manifestent l’intention de traverser la chaussée, les piétons sont toujours prioritaires. Deux, les cyclistes n’ont pas le droit de rouler sur les trottoirs. Trois, les automobilistes doivent dépasser les vélos à un mètre de distance au minimum.

 

« Parfois, c’est n’importe quoi »

 

Jean-Claude Broussy salue « des deux mains » la publication du code de la rue. Cycliste régulier, le directeur départemental de la Prévention Routière constate régulièrement des infractions au code de la route mais aussi des comportements inadaptés, voire inamicaux. Pourtant, fait-il remarquer, tous ces usagers sont, tour à tour, automobilistes, piétons, cyclistes…

 

« Tous les jours, je vois des piétons au milieu des pistes cyclables, des vélos sur les trottoirs ou des automobilistes qui ne respectent pas les passages piétons, soupire-t-il. C’est toute une éducation à refaire. Il faudrait distribuer ce Code de la rue au plus grand nombre et espérer qu’il fasse tache d’huile. Parce que, parfois, c’est vraiment n’importe quoi ».

 

Imprimé à 10 000 exemplaires, le Code de la rue est disponible dans les mairies de la Métropole, les agences Métromobilité et à l’office du tourisme de Grenoble-Alpes Métropole.

Téléchargez ici le Code de la rue

Chargement ...


Retrouvez toutes les vidéos sur le code de la rue sur la chaîne YouTube de Grenoble-Alpes Métropole