Échirolles : un nouveau centre de recherche pour Artelia... et un nouveau quartier

Publiée le 12 octobre 2017

D’ici une dizaine d’années, un nouveau quartier intégrant logements, bureaux, commerces, services, et le nouveau centre de recherche de la multinationale spécialisée dans l’hydraulique Artelia*, aura émergé sur une zone actuellement en friche située dans le quartier des Granges, derrière la Villeneuve d’Échirolles.

« Nous sommes fiers que vous ayez choisi de rester fidèle au territoire. Cela montre que la Métropole est attractive ». C’est en ces termes que le président de la Métropole, Christophe Ferrari, a salué hier en conférence de presse, la décision de l’entreprise Artelia, de déménager son laboratoire historique du Pont-de-Claix à Échirolles, sur un autre site lui appartenant mais demeuré pour partie en friche.

Artelia, fière de ses racines grenobloises

Emplacement du futur centre de recherche et d'innovation d'Artelia

« Il était temps pour nous de réfléchir à la modernisation de notre outil de travail, a indiqué le président de l’entreprise, Jacques Gaillard. Notre décision de rester dans la Métropole, sur notre site des Granges d’Échirolles, est l’affirmation qu’Artelia reconnaît ses racines grenobloises, qu’elle en est fière et qu’elle souhaite que son histoire continue ici ».

Pour la multinationale, particulièrement attachée à Grenoble pour le dynamisme de son tissu universitaire et sa culture internationale, il ne s’agit pas moins de construire un nouveau centre d’innovation - en remplacement de son laboratoire d’étude historiquement implanté sur le site du Pont-de-Claix - ainsi que des bureaux rénovés pour ses 500 salariés de l’agglomération (4000 à travers le monde) qui se voient confortés.

©Grenoble-Alpes Métropole / Lucas Frangella Jacques Gaillard, président d'Artelia, Benoît Clocheret, directeur d'Artelia, Christophe Ferrari, président de la Métropole et Renzo Sulli, maire d'Echirolles, ont signé ce mercredi le protocole d'accord du projet.

Un centre de recherche et d'innovation collaboratif

Le centre d’innovation comprendra notamment une halle d’essai constituée d’un atelier de fabrication de modèles et de maquettes qui sera doté de moyens performants comme des automates programmables, de l’impression 3D, ou d’une métrologie automatisée… Il est en outre envisagé par le groupe que le lieu devienne un espace d’échanges, ouvert à d’autres partenaires locaux et internationaux, qu’ils s’agisse de scientifiques, d’universitaires, de laboratoires ou de startups.

"Ce projet va tirer la centralité Sud par le haut"

Pour la Ville d’Échirolles et pour la Métropole - qui participera à la réalisation d’équipements publics aux abords de la zone à aménager -, ce futur quartier intégrant 480 logements, des services, des commerces et des activités tertiaires, renforcera par ailleurs fortement le développement de la centralité Sud du territoire et participera au renouvellement urbain des quartiers prioritaires de la Politique de la Ville. « Ce projet va tirer la centralisé Sud par le haut, a de son côté vanté le maire d’Échirolles, Renzo Sulli. Avec la rénovation des Villeneuves, c’est tout un espace qui va, demain, et de tous points de vue, bouger et se renforcer qualitativement ».

Le projet en chiffres :

> 480 logements sur 33 000m2

> 10 000 m2 de résidences services dont la moitié dévolue au séniors

> 1500 à 2500 m2 de commerces

> 13 000 m2 réservés aux activités tertiaires

> 17 000 m2 dédiés aux bureaux d’Artelia et au Centre de recherche et d’innovation

*Artelia est un groupe international indépendant d’ingénierie, de management de projet et de conseil qui exerce ses métiers dans 9 domaines : bâtiment, eau, énergie, environnement, industrie, maritime, multi-sites, transport et ville.