Égalité : la Métropole signe une convention pour faciliter l’emploi des personnes handicapées

Publiée le 14 septembre 2017

C'est une première : le Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP) s’engage à la fois aux côtés de la Métropole, de la Ville et du Centre communal d’actions sociales (CCAS) de Grenoble pour faciliter l'emploi des personnes en situation de handicap.

1 300 000 € d'aide sur trois ans

Ce jeudi, le FIPHFP, la Métropole, la Ville de Grenoble et le CCAS se sont réunis au stade des Alpes pour signer une convention qui doit permettre de faciliter l’insertion professionnelle et le maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap. Au total ce sont, sur trois ans, 1 300 000 € qui seront ainsi alloués par le FIPHFP afin de consolider et développer la politique des collectivités et du CCAS signataires en matière de handicap. Avec des objectifs concrets en terme de taux d’emploi direct de personnes en situation de handicap d’ici 2019 : 6,42 % pour la Métropole, 10,67% pour la Ville de Grenoble et 6,20% pour le CCAS.

Pour rappel, en France, tout employeur occupant au moins 20 salariés est tenu d'employer à plein temps ou à temps partiel des travailleurs handicapés dans une proportion de 6 % de l'effectif total de l'entreprise. Les établissements ne remplissant pas ou que partiellement cette obligation doivent s'acquitter d'une contribution à l'Agefiph, le fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées.

Un plan d'actions commun

Pour atteindre leur objectif respectif, les trois partenaires ont développé un plan d’actions commun afin de concentrer leurs efforts sur plusieurs axes stratégiques :

  1. Le maintien dans l’emploi par la mise en accessibilité et l’adaptation des postes de travail;
  2. L’amélioration des conditions de vie au travail des agents en situation de handicap;
  3. La formation et l’information des agents en situation de handicappour faciliter leur évolution et/ou leur reclassement professionnel;
  4. L’accompagnement des agents en situation de handicap présentant des troubles psychiques et psychologiques;
  5. Le développement de l’apprentissage pour les personnes en situation de handicap;
  6. L’information et la sensibilisation à la question du handicap des agents à travers des outils et des actions dédiées;
  7. L’évaluation des actions menées.

 

©Grenoble-Alpes Métropole / Guillaume Rossetti La convention a été signée par Marc Desjardins, directeur du Fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP), Christophe Ferrari, président de Grenoble-Alpes Métropole, Eric Piolle, maire de Grenoble et Alain Denoyelle, vice-président du CCAS de Grenoble.