Eau potable et assainissement : la Métropole entretient et renouvelle ses réseaux

Publiée le 9 août 2017

Propriétaire de quelque 2000 km de conduites souterraines, la métropole est engagée dans un ambitieux programme d’entretien et de renouvellement de ses réseaux d’assainissement et d’eau potable.

©Grenoble-Alpes Métropole / Lucas Frangella Commencés fin mai, les travaux en cours à Fontaine dans le lotissement des Charmettes construit dans les années 50, devraient se terminer fin septembre. Entièrement financés par la Métropole, leur coût s'élève à 370 000 €.

Un immense patrimoine et des ressources exceptionnelles

Avec la prise en charge de la compétence "Eau potable" en 2015, venue s’ajouter à sa maîtrise de longue date du réseau d’assainissement, la Métropole a hérité de ressources naturelles d’une qualité exceptionnelle (80% de l’eau potable distribuée est naturellement filtrée) et d’un immense patrimoine de conduites d’eau potable qui, pour donner une échelle, équivaut à la distance séparant Grenoble de la capitale de la Norvège, Oslo. Pour préserver cette richesse nécessairement cachée et limiter les incidents, la Métropole a fait le choix d’effectuer un entretien préventif en anticipant les besoins de renouvellement d’un réseau parfois vieillissant.

©Grenoble-Alpes Métropole / Lucas Frangella Le président de la Métropole, Christophe Ferrari, s'est rendu à Fontaine pour constater l'avancée des travaux.

Nouvelles canalisations et remise aux normes de la défense incendie

Entièrement financés par la Métropole, les travaux en cours à Fontaine, rue du Saint-Eynard - qui font suite aux travaux des rues du Rachaix et du Charmant Som dans ce lotissement dit "des Charmettes" - s’inscrivent dans ce contexte et concernent principalement des remplacements de canalisation de distribution d’eau potable abimées (parfois en plomb) ainsi que la remise aux normes de la défense incendie (augmentation du débit des bornes). À l’automne de nouveaux travaux de renouvellement du réseau d’assainissement débuteront à Fontaine dans sept rues perpendiculaires au tram (les rues du Midi, de la Robertière, de la Mutualité, des Acacias, Neuve, et des Marais).

Limiter la gêne occasionnée

Concernant l’ensemble de 49 communes du territoire métropolitain, ce lifting en profondeur bénéficiera également aux réseaux de Saint-Martin-le-Vinoux, du Fontanil-Cornillon, du Sappey, et de Corenc, durant cette période estivale qui permet de limiter la gêne des habitants.

Localisation

Lotissement des Charmettes
Rue du Saint-Eynard à Fontaine